Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 22 février 2010

Parla ta lenga, a Montpelhièr

ÒC.jpgSerada "Parla la lenga!"

Dimècres lo 13 de març 2010 a 19o30

Mercredi 13 mars 2010 à 19h30

Bar " Le Chat... Pitre "
Barri / quartier " Beaux Arts "
5 carrièra / rue Belmont
Montpelhièr / Montpellier


Débutants ou locuteurs confirmés

La tòca d'aquesta serada es tot simplament d’acampar dins un bar las gents que vòlon parlar occitan : los començaires qu'aprenon la lenga coma los parlaires confirmats.

( Le but de cette soirée est de réunir dans un bar les personnes qui souhaitent parler occitan : les débutants qui apprennent la langue comme les locuteurs confirmés. )

Es un pauc un biais de tornar a la font : l’occitan es una lenga, aquò se parla ! Primièr, es clar que lo biais melhor d’aprene una lenga o de melhorar son nivèl es de la parlar. Per lo cas de l’occitan, es possible de seguir de corses mas, dins la vida vidanta, fin finala mancan d’escasenças de la poder practicar per la màger part. Puèi per fòrça monde, se pausa sovent la question « perqué aprene una lenga s’es pas possible de la parlar ? ». A l’ora d’ara, subretot dins una vila coma Montpelhièr, la lenga es pas gaire presenta dins la vida de cada jorn en defòra del mitan occitanista.

( C'est un peu une manière de retourner à la source : l'occitan est une langue, cela se parle ! D'abord, il est clair que le meilleur moyen d'apprendre une langue ou d'améliorer son niveau est de la parler. Dans le cas de l'occitan, il est possible de suivre des cours, mais dans la vie de tous les jours, il manque des occasions de pouvoir la pratiquer pour la majorité. De plus pour beaucoup, se pose souvent la question « pourquoi apprendre une langue si ce n'est pas possible de la parler ? ». Actuellement, surtout dans une ville comme Montpellier, la langue est peu présente en dehors du milieu occitaniste. )

De mai, i a la volontat de causir un endrech dins la vila, un bar qu’es un luòc de charadissa, de rescontre, d’escambi e mai que mai un luòc de la vida de la ciutat, un luòc de cada jorn. De sortir la lenga del mitan occitanista e de la plaçar dins un encastre normal d’usatge e de l’occitanizar. Solide, parlar la lenga dins l’encastre d’una serada organisada es pas gaire espontanèu, mas vista la situacion actuala, es necite.

( De plus, il y a la volonté de choisir un endroit dans la ville, un bar qui est un lieu de discussion, de rencontre, d'échange et surtout un lieu de la vie de la cité, un lieu de tous les jours. De sortir la langue du milieu occitaniste et de la replacer dans un cadre normal afin de l'occitaniser. Bien sur, parler la langue dans le cadre d'une soirée organisée n'est pas vraiment spontané mais aux vues de la situation actuelle, cela est nécessaire. )