Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 16 octobre 2009

FFN ou Fable Française du Nucléaire, ça fait pas rire ni même est amusant

Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 840 associations
Communiqué du 16 octobre 2009 - Contact : 06.64.100.333

 

Plutonium "en trop" à Cadarache :
les questions qu'il faut se poser

La convocation de Mme Dupuy (Andra) à l'Assemblée nationale est absurde

 

1) Quelle explication pour la subite "apparition" de ces 30 kg de plutonium "en trop" ?

Les explications du CEA sont loin d'être convaincantes : comment des accumulations de poussières peuvent aboutir à 30 kg de plutonium que l'on retrouve subitement "dans les coins" et les "boites à gants" de l'Atelier de Plutonium (ATPu) ? Il s'agit d'une véritable fable à laquelle il n'est pas possible de croire un instant.
Le Réseau "Sortir du nucléaire" avance une hypothèse : ils pourrait s'agir de plutonium provenant de la fameuse cargaison de 140 kg de plutonium américain (*) traitée dans l'ATPu fin 2004. Dans tous les cas, des explications convaincantes doivent être avancées. si elles existent.

(*) Rappels :
http://www.20minutes.fr/article/29775/Marseille-Cadarache...
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/2004100...

 

2) Comment l'Autorité de sûreté a-t-elle pu ne rien voir ?

Le fameux Atelier de plutonium (ATPu) de Cadarache a été l'objet de nombreuses inspections de la part de l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN)... qui n'a donc rien vu. Une inspection a eu lieu le 22 juin 2009, justement sur le thème des déchets, mais le compte-rendu officiel conlcue que "Les inspecteurs ont noté une méthodologie de comptage des déchets concluante, notamment la définition de seuils de débits de dose pour la détermination forfaitaire de masse de matières fissiles des paquets."
Pourtant, les discours officiels appellent les citoyens à faire confiance au nucléaire français sous prétexte qu'il serait "extrêmement bien surveillé" par l'ASN. De toute évidence, les citoyens ont raisons de se méfier de l'industrie nucléaire. Par ailleurs, bien que théoriquement fermé depuis 2004, l'ATPU est toujours le lieu d'incidents divers...


Exemples d'inspections récentes de l'ATPu :
- 5 aout 2009 :
http://www.asn.fr/sites/default/files//files/INS-2009-ARE...
- 22 juin 2009 :
http://www.asn.fr/sites/default/files/files/INS-2009-AREC...

Exemples d'incidents récents dans l'ATPu :
http://www.asn.fr/perte-totale-dalimentation-electrique-d...
http://www.asn.fr/rupture-de-confinement-primaire-lors-du...
http://www.asn.fr/contamination-dun-operateur-lors-dune-o...

 

3) Pourquoi M Borloo demande-t-il encore la "transparence" ?

Un loi de juin 2006 est censée établir "la transparence" dans le nucléaire français. Or, à chaque nouvelle affaire (fuites d'uranium au Tricastin, contamination de la France par les mines d'uranium, déchets expédiés par EDF en Sibérie, plutonium "en trop" trouvé à Cadarache, etc), M Borloo et/ou sa secrétaire d'Etat Mme Jouanno demandent "la transparence" ou "une enquête" : en réalité, ils occupent le terrain... le temps que l'actualité passe à autre chose. En tout cas, il est clairement avéré que la loi de juin 2006 ne sert à rien. La transparence dans le nucléaire n'existe pas.
 
 
- La loi inutile de 2006 sur la "transparence" nuclaire :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEG...

- Après la fuite d'uranium au Tricastin (juillet 2008), M Borloo veut "tout remettre à plat" :
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/environnement/2...

- Après l'émission de France 3 "La France contaminée" (février 2009), M. Borloo "s'engage à étudier la question des résidus d'uranium"
http://www.romandie.com/infos/news2/090211162208.huan076u...

- Après la révélation sur Arte que EDF se débarrase en Sibérie de déchets  radioactifs, Mme Jouanno demande "une enquête"
http://fr.news.yahoo.com/3/20091013/tfr-edf-nucleaire-rus...
 
- Après la "découverte" de 30 kg de plutonium "en trop" à Cadarache, M Borloo demande "la transparence" :
http://fr.news.yahoo.com/3/20091014/tfr-nucleaire-cadarac...

 


4) Pourquoi la directrice de l'Andra est-elle convoquée à l'Assemblée nationale ?

Les représentants de l'industrie nucléaire ne cessent de prétendre que le plutonium et l'uranium ne sont pas des déchets mais des matières "valorisables". Il est donc surprenant que ce soit la directrice de l'Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) qui soit convoquée à l'Assemblée nationale, d'autant que le fameux Atelier de plutonium de Cadarache appartient au Commissariat à l'énergie atomique et a été exploité par Areva ! Le président de la commission du développement durable, Christian Jacob (UMP), est donc clairement incompétent, à moins qu'il ne cherche à détourner l'attention des vrais problèmes.

- La Directrice de l'Andra convoquée : http://www.romandie.com/infos/news2/091015121703.b02b8fyc...

 

Conclusion

Les citoyens français doivent prendre acte que la "transparence" dans le nucléaire n'existe pas et n'existera jamais dans l'industrie nucléaire. Tant que celle-ci fonctionnera, la vérité sera activement dissimulée aux citoyens, tant les dangers et les pollutions du nucléaire sont graves et injustifiables. C'est une des raisons, avec les risques d'accident, la production de déchets, la prolifération à des fins militaires, qui justifient la nécessité de sortir au plus vite du nucléaire.
 
 
Sortir du nucléaire : http://www.sortirdunucleaire.org
 
Ni nucléaire, ni effet de serre : http://www.dont-nuke-the-climate.org (Campagne internationale)