Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 23 mars 2012

L'Occitanie se rassemblera à Toulouse le 31 Mars 2012, appel à la mobilisation pour les langues régionales.

 

L'Occitanie se rassemblera à Toulouse le 31 Mars 2012, appel à la mobilisation pour les langues régionales.

À Quimper (Bretagne), Ajaccio (Corse), Strasbourg (Alsace), Toulouse (Occitanie), Perpignan (Catalogne), Bayonne (Pays Basque), sans doute aussi en Martinique, Guyane, Réunion, peut-être même à Amiens (Picardie), Poitiers (langue d’oïl), des dizaines de milliers de manifestants sont attendus samedi 31 mars pour la défense des droits culturels.

Un collectif s’est mis d’accord sur deux thèmes communs : une loi pour les langues et cultures et donc la modification de la Constitution et la ratification de la charte européenne des langues régionales et minoritaires.

Les choses avancent en France, mais très lentement. Or il faut agir vite. Les mentalités ont du mal à évoluer, comme on l’a vu au récent débat au Sénat.

02.jpgPour l'Occitan, Tolosa parlera culture: Le 31 Mars, un village Occitan sera installé place de l'Europe à Toulouse à partir de 10h30. Pour ceux qui ne connaissent pas Toulouse, la Place de l'Europe se trouve à côté du Bd Lascrosses, c'est l'ancienne place d'arme de la caserne Compans Cafarelli. Pais Nostre y sera présent sur un stand en compagnie de producteurs d'huîtres de Gruissan, de vins de Corbières ainsi que du Minervois.

03.jpgA 14 heures une manifestation quittera la place de l'Europe pour rejoindre la Place du Capitole par les boulevards. Un concert de Nadau et Lo Cor de la Plana aura lieu à partir de 18 heures. Plusieurs dizaines de milliers de personnes sont attendues sur tous les points de rassemblement de toutes les régions.

A quelques semaines des élections présidentielles, les associations présentes pourront interpeller les candidats sur le sujet brûlant qui les préoccupe. Elles veulent en particulier en matière d'éducation, que tous les établissements scolaires offrent à tous les niveaux, la possibilité d'apprendre l'Occitan.

 

Parce que nous voulons obtenir nos droits culturels et linguistiques

Parce que nous voulons une démocratie respectueuse de ses minorités,

comme dans les autres démocraties européennes

 

Manifestons le 31 Mars 2012 à Toulouse.

 

Guy SENTENAC le 23 Mars 2012

dimanche, 26 février 2012

LENGA OCCITANA, le droit, NOTRE DROIT à notre langue et à notre culture!!

 

 


01.jpg La Coordination “PER LA LENGA OCCITANA” organise le 31 mars prochain à Toulouse “une grande manifestation en faveur de la langue occitane”. En manifestant à “quelques semaines du premier tour de l’élection présidentielle et des élections législatives”, le collectif d’organisation, “apolitique, composé uniquement d’associations culturelles, souhaite interpeler tous les candidats à ces élections sur les points” de son manifeste. En parallèle, d’autres manifestations se dérouleront le même jour à Quimper, Bayonne et Perpignan.

Le manifeste : “Pour la reconnaissance de la diversité des langues et des cultures de la République française.”
La France reste le dernier grand État de l’Union européenne à refuser de reconnaître le droit des langues de son territoire et des cultures dont elles sont porteuses.
Sa politique centralisée et uniformisante à tous les niveaux, de l’éducation aux medias et à la vie économique, sociale et culturelle, conduit à la disparition de langues et de cultures qui appartiennent non seulement au patrimoine de la France comme le déclare la Constitution depuis 2008, mais aussi à la diversité et à la richesse des expressions culturelles de l’humanité.
Elle constitue aussi une atteinte à la dignité et une grave violation des droits des personnes des différentes communautés linguistiques, dénoncées régulièrement par les instances internationales.
Alors que l’élection à la présidence de la République se tiendra au printemps prochain, la société civile se mobilise, à travers les organisations des différentes régions. Elle demande aux autorités de l’État et à ceux et celles qui sollicitent les suffrages des citoyens :
− la reconnaissance de leurs droits et donc une loi pour garantir le droit à l’expression de leurs langues et cultures dans tous les domaines,
− la ratification par la France de la Charte des langues régionales ou minoritaires du Conseil de l’Europe, qu’elle a signée en 1999, mais non ratifiée.
Dans cet objectif, une campagne est organisée au cours des prochains mois et se traduira notamment par des grandes manifestations sous des formes diverses dans des villes de différents territoires le 31 mars 2012 : de Toulouse à Quimper, d’Ajaccio à Perpignan, de Strasbourg à Bayonne et à Poitiers ainsi que par différentes actions dans des régions d’Outre- mer.

02.jpg

Ce type n'est pas Corse, il n'est pas culturellement minoritaire,

il est d'origine Hongroise et politiquement

minoritaire.

 

Tu es Occitan, tu es d'une minorité culturelle qui se bat pour conserver ta liberté d'expression, tu es un citoyen libre, joins-toi à nous et fais connaître ton identité culturelle.

31 Mars 2012 à Toulouse

une date à ne pas manquer.

Les minorités culturelles Françaises représentent plus de la moitié de l'État Français e, superficie et près de la moitié en nombre d'habitants.

Guy SENTENAC le 25 Février 2012

lundi, 30 janvier 2012

Anem OC toulouse : Un bus audois !

toulouse , 31 mars 2012, déplacement, organisation

mercredi, 02 novembre 2011

"LE FIGARO" A L'ATTAQUE CONTRE LES LANGUES REGIONALES .INDIGNEZ VOUS !

Dans un article ,le quotidien parisien "Le Figaro" vient de lancer une offensive en régle contre le Breton,l'Alacien ,l'Occitan et les autres langues et comme par hasard à l'heure où le ministre de l'éducation Luc Chatel annonce la préparation d'un rapport gouvernemental sur les langues régionales ,tandis que la proposition de loi du sénateur Robert Navarro est toujours dans l'agenda du Sénat .

Dans ce contexte,il convient pour tous les mouvements occitans de préparer avec ardeur la manifestation pour la reconnaissance de la langue d'OC ,programmée à Toulouse le 31 Mars 2012 (un mois avant la présidentielle ) .Pour Pais Nostre ,il faut aussi se mobiliser dans chaque région et faire pression sur les rectorats. Nous allons également organiser des débats publics où seront invités le sénateur Navarro et des élus UMP (d'ores et deja prévus à Montpellier et Narbonne ).Nous invitons enfin amis et sympathisants à écrire nombreux à la rédaction du Figaro :

direction.redaction@lefigaro.fr .