Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 21 juillet 2018

OCCITANIE / APRES LA GRELE , 1 MILLION D'EUROS DE LA REGION .

Le vendredi 20 juillet, à Montpellier, la commission permanente de la Région Occitanie a adopté la mise en place d'un plan de soutien exceptionnel en faveur des exploitations agricoles touchées par les intempéries d'avril et juillet 2018. En effet, début juillet, plusieurs départements ont été frappés par de fortes chutes de grêle.


6000 hectares détruits dans l'Aude


On recense d'ores et déjà plus de 6 000 hectares de vignes ou de céréales détruits dans l'Aude. Les zones les plus touchées sont le Limouxin, la vallée de la Piège, de Leucate et le Fenouillet : on y dénombre plusieurs exploitations endommagées à 100%.


Après le gel, la grêle 


Les dégâts sont en cours d'évaluation pour l'Ariège, le Gers et le Lot. Mais l'on sait déjà qu'à Cahors, des exploitations déjà victime du gel du printemps 2017 sont de nouveau fortement impactées. Les producteurs susceptibles d'être éligibles à ces aides doivent dans un premier temps se rapprocher de leurs chambres d'agriculture et établir une évaluation technique de leurs dégâts.

Info / FR3 OCCITANIE .

vendredi, 20 juillet 2018

" ES RENDEIX " ... EL JUTGE RENUNCIA A EXTRADIR PUIGDEMONT !

http://img.kiosko.net/2018/07/20/es/elpunt_avui.640.jpg

ECONOMIE - OCCITANIE / SITUATION FAVORABLE SAUF POUR LE CHOMAGE .

L’INSEE Occitanie vient de publier sa note trimestrielle de conjoncture régionale intitulée : « Un climat conjoncturel favorable malgré une hausse du chômage »

Au premier trimestre 2018, l’emploi salarié continue d’augmenter en Occitanie, comme au niveau national. Les services marchands, notamment le secteur de l’hébergement-restauration, dynamisent l’emploi dans la région. Cependant, la situation sur le marché du travail est contrastée avec un taux de chômage régional qui repart légèrement à la hausse ce trimestre.

Les chiffres clés du premier trimestre 2018 à retenir

Pour accéder à la publication : « Un climat conjoncturel favorable malgré une hausse du chômage », Insee Conjoncture Occitanie n° 14, juillet 2018Contact

jeudi, 19 juillet 2018

Saint-Guilhem vote la motion du Collectiu Occitan !

Xuj5gbs.jpg

21 ANS A TRAVAILLER POUR LA LANGUE OCCITANE !

https://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/le-blog-de-viure-al-pais-france3/files/2015/11/p6_couv_setmana.jpg

 
 
 
LA SETMANA.FR
 
     
 
 

 

21 ans à travailler pour la langue occitane. 
Cette langue occitane dont je ne savais rien. Je l’avais vaguement entendue, chantée, dansée, à l’école primaire, comme beaucoup d’enfants en Béarn et puis plus rien.
Et un jour en 1995, dans l’imprimerie dans laquelle je travaillais, une rencontre. Une rencontre avec La Setmana, et Plumalhon que David Grosclaude nous confie pour l’impression. Cette langue que très peu de gens parlent autour de moi je la retrouve aussi au bout de la rue où j’ai grandi à Lescar, avec cette école Calandreta qui vient d’ouvrir. J’en serai la vice-présidente pendant 3 ans. Ma fille y suivra sa scolarité, ainsi qu’au Collègi Calandreta de Pau. En 1997, je rencontre de nouveau David Grosclaude.
La langue occitane était encore sur mon chemin, c’est évident nous devions faire connaissance. Il a ce pari fou : d’éditer un hebdomadaire et des revues pour les enfants tout en occitan. Ainsi commence l’aventure. Entrée à Vistedit pour 2 mois, l’aventure durera 21 ans. Le pari, je crois, est plutôt réussi. 
21 ans à travailler pour la langue occitane. Cette langue qui n’est pas ma langue maternelle. Non, la mienne, le kabyle, mes parents ont choisi de ne pas me la transmettre, enfant d’immigrés il fallait s’intégrer. Alors au quotidien, je vais entendre, lire, écrire cette langue d’adoption, que je vais essayer de m’approprier. Certainement pour remplacer celle de ma mère, qui me manque au fond de moi. 
21 ans à travailler au quotidien à faire de mon mieux, pour que cette langue existe, pour qu’elle soit transmise, lue et écrite par des « calandrons ». Mais également, par toute une jeune génération, qui est l’avenir de cette langue. 
21 ans à travailler pour la langue occitane dans les médias avec ses difficultés, ses embûches, au combien nombreuses, ses problèmes, ses variétés dialectales. Des années à travailler à la création d’une fédération pour les médias, la Fimoc. Merci à Lauriane Tresserre, directrice, récemment licenciée également, de nous avoir aidés, accompagnés, soutenu pendant 10 ans. Merci à mes collègues qui ont partagé cette aventure et relevé le pari. Merci pour leur engagement, leur courage et leur ténacité.
21 ans à persister, et se renforcer grâce aux encouragements, aux soutiens, merci à tous ceux qui ont écrit bénévolement pour Vistedit. Merci aux fidèles abonnés qui nous ont fait confiance. 
21 ans à supporter aussi des critiques, souvent gratuites, parfois blessantes. « C’est trop ceci, pas assez cela… Ce serait mieux comme ci… il faudrait faire comme cela… » Bon il est normal de recevoir des critiques, mais je mets quiconque au défi de relever le même pari.
21 ans d’engagement pour cette langue occitane, malmenée par nos dirigeants et certains élus. Malmenée, parfois par les occitans et les occitanistes eux-mêmes. Ces élus qui « assument » comme je l’ai entendu, leur choix. Après avoir fait preuve de mépris vis-à-vis de Vistedit, j’espère que ces mêmes élus ont derrière la tête un beau projet, pour la transmission de langue. Je ne suis pas certaine qu’ils aient compris réellement leur rôle. Ma pensée va à Joan Moreu, pour qui j’avais le plus grand respect, qui s’est battu pour la création de l’Oplo, et qui malheureusement nous a quittés trop tôt. Je suis convaincue qu’avec lui, à la tête de cet office, la suite de l’histoire aurait été tout autre. Et afin de ne pas avoir d’amerture, je veux garder l’image d’un petit calandron, Merlin, qui feuilletait longuement les livres et les revues devant notre stand. 
Aujourd’hui l’aventure Vistedit s’arrête. Je sais que je vais encore faire vivre cette langue occitane par le biais de la danse traditionnelle, qui me passionne et le chant que j’aime à écouter. L’écrire et la parler me sera, je crois difficile.
Et comme disait mon père, venu de Kabylie, lui qui aurait tant voulu apprendre cette langue, il en savait quand même quelques mots :
Adishatz monde !

Brigitte Bouncer, gérante de Vistedit société de presse en occitan, qui est dans l’obligation de déposer son bilan
Jeudi 19 juillet 2018

 

LA JUSTICIA ESPANYOLA REFUSA L'EXTRADICION DE PUIGDEMONT !

https://images.sudouest.fr/2017/11/04/59fd633766a4bd4843493dfe/widescreen/1000x500/je-vais-aller-a-la-justice-mais-a-la-vraie-justice-a-declare-carlos-puigdemont-qui-fait-l-objet-d-un-mandat-d-arret-europeen.jpgEl jutge del Tribunal Suprem espanyol, Pablo Llarena, ha decidit de refusar l’extradició del president Puigdemont. La setmana passada, el tribunal de Slesvig-Holstein va descartar el delicte de rebel·lió i només va proposar lliurar-lo per malversació. El magistrat considera que el tribunal alemany no ha demostrat prou compromís amb uns fets que podrien haver trencat l’ordre constitucional espanyol.

Llarena acusa Slesvig-Holstein d’haver pres la decisió sobre l’euroordre després d’haver modificat ‘alguns extrems del relat fàctic remès per aquest instructor’ i ‘sense conèixer’ les proves recollides durant la investigació. A més, critica que el tribunal alemany s’ha extralimitat de les seves funcions perquè ha valorat ‘els efectes de fons’ del cas de Puigdemont.

Vilaweb .cat

LIQUIDACION DE LA SOCIETAT VISTEDIT- LA SETMANA .

https://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2015/11/17/setmana.png?itok=t0N8QJOwLa societat cooperativa Vistedit, que publica dempuèi 23 ans lo setmanièr La Setmana, e las revistas pels pus joves Papagai e Plumalhon, ven d’anonciar sa liquidacion. Aquela fin d’activitat significa la mòrt de publicacions istoricas e indispensablas pel mantenement e per la dignitat de la lenga occitana.
 
La rason del barrament es lo retirament de las ajudas publicas. L’Ofici Public de la Lenga Occitana (ÒPLO) a decidit de levar las subvencions a Vistedit just al moment que la societat passava per una situacion financièra fòrça complicada. “Avèm pas pogut convéncer l’organisme public qu’a per vocacion de sosténer la lenga occitana de nos ajudar a manténer nòstra activitat dins un temps cort. Lor causida es estada d’ajudar pas pus una entrepresa amb pauc d’abonats e donc pauc rendabla .

. Info / Lo Jornalet

 

mercredi, 18 juillet 2018

CATALONHA / 25 000 ADERENTS A LA " CRIDA NACIONAL PER LA REPUBLICA " !

https://www.ara.cat/2018/07/17/politica/Carles-Puigdemont-Crida-Ateneu-Barcelones_2053004742_55398969_540x343.jpg

Dins una sola jornada la " Crida Nacional per la Republica " lançada per Carles Puigdemont ,Quim torra e Jordi Sanchez a recebut l'adesion de 25 000 personas !

crida@cridanacional.cat

 

FESTENAL " L'ESTIVADA " A RODES (19 - 21 de JULHET ) .

http://www.occitanie-tribune.com/rep/rep_article/2018-07-03_230705_y.jpgDurant trois jours, le festival estival de Rodez fait une place à la culture occitane sous toutes ses formes. Et cela commence jeudi après-midi.

Chanteurs, danseurs, musiciens, comédiens, conteurs, écrivains, conférenciers... Ils seront tous à pied d’œuvre dès jeudi après-midi pour cette nouvelle édition de l’Estivada promise à mettre à l’honneur la culture occitane sous toutes ses formes et surtout sa nécessaire transmission auprès de toutes les générations. Ce festival gratuit et familial, se déclinera en trois jours entre l’esplanade des Rutènes et la salle des fêtes, entre le cinéma, le jardin public et le centre culturel départemental.

 

Sur le thème éternel des troubadours et de leur héritage, l’Estivada fera la part belle aux spectacles et, surtout à l’accompagnement à la création. Les organisateurs (la Ville de Rodez en régie directe, avec Sarah Vidal et Francis Fournier en chef d’orchestre) ont ainsi souhaité libérer à cet accompagnement quelque 200 000 €. Et la création sera au cœur des réjouissances, avec en point d’orgue le spectacle inédit donné par Francis Cabrel dès jeudi soir. ( Centre Presse) .

mardi, 17 juillet 2018

NARBONNE / SOUTIEN A LA MOTION DU COLLECTIU OCCITAN .

http://www.occitanie-tribune.com/rep/rep_article/2018-07-17_182134_ill1_Capture-de-cran-2018-07-17-a-18.24.07.png