Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 13 juin 2018

CAROLE DELGA ET LE DRAME DES MIGRANTS DE L'AQUARIUS .

http://www.lemarin.fr/sites/default/files/styles/full/public/2017/01/04/sos_mediterranee_20170103_113414.jpg?itok=7bgWRW5_Face aux 24 heures de silence de l'exécutif face au drame des migrants de l'Aquarius, ce navire de SOS Méditerranée auquel l'Italie a refusé d'ouvrir ses ports, la gauche s'est montrée très critique contre le gouvernement et le président de la République.

La présidente PS de la Région Occitanie, a vivement réagi sur son compte twitter ce mardi. "Le drame humanitaire se poursuit en Méditerranée et nous ne pouvons, individuellement et collectivement, continuer à détourner les yeux face à une situation qui, hier comme aujourd'hui, déshonore l'Europe toute entière. Devant un tel drame, l'heure n'est pas au silence ou à la démagogie : il est à l'action car il s'agit, avant tout, de la vie d'hommes, de femmes et d'enfants. Il est urgent de travailler à une solution politique, conforme à nos valeurs humanistes et universelles", estime Mme Delga.

Briser le silence

"Comme Gilles Simeoni (Président du Conseil exécutif de Corse qui s'est dit prêt à accueillir le navire, ndlr), j'estime qu'il est de notre responsabilité comme dirigeants d'une région méditerranéenne de briser ce silence. La Méditerranée ne peut être un cimetière, doit redevenir une terre d'échanges, de progrès à la hauteur de l'histoire de ses civilisations", poursuit l'ancienne ministre.

"Nous le faisons déjà en soutenant l'ONG SOS-Méditerranée dont je veux, une nouvelle fois, saluer l'action exemplaire et courageuse. Je suis prête également à travailler, à partir de nos compétences régionales, à l'élaboration d'une solution collective, juste et durable. Par sa situation géographique, son identité, sa tradition d'accueil, de partage et d'hospitalité, j'ai la conviction que la Région @Occitanie doit être à la hauteur de ce véritable enjeu d'humanité !", conclut Carole Delga. ( La Depêche du Midi ) .

mardi, 12 juin 2018

TOLOSA / FESTA DE LA SANT JOAN LOS 23 e 24 DE JUNH .

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/32645967_1694720013896983_5552588004360454144_n.jpg?_nc_cat=0&oh=9f38875bce5c1355a5f7a8eb8364ffa0&oe=5B79A579

TROBADA ISTORICA ENTRE DONALD TRUMP E KIM JONG-UN .

http://img-4.linternaute.com/PwuPsKLBBMoPS7TjhP0szAINUjU=/1240x/smart/212d03257e5340aa9be51b3d439b6c51/ccmcms-linternaute/10814404.jpgEl president nord-americà, Donald Trump, i el dirigent nord-coreà, Kim Jong-un, s’han reunit avui a Singapur per trobar un punt de partida cap a un procés de desnuclearització de la península i un futur tractat de pau entre totes dues potències. Trump ha qualificat la trobada d’històrica. Ambdós dirigents han signat una declaració amb diversos acords sobre la desnuclearització de Corea del Nord.

Kim Jong-un ha acceptat desmantellar el centre principal de proves nuclears i tres més. Per la seva banda, Trump s’ha mostrat esperançat a resoldre el conflicte entre les dues Corees i en què Corea del Nord s’involucri en el comerç mundial. Ja fa set mesos que no hi ha proves nuclears al país asiàtic, però les sancions es mantindran fins que no es verifiqui amb agents internacionals la desnuclearització completa.

El president nord-americà ha afirmat que la situació de conflicte s’hauria d’haver resolt ‘fa molt de temps’. La relació entre tots dos líders ha estat tan fluida que fins i tot Trump ha elogiat Kim Jong-un. Això sí, un dels motius que ha destacat a l’hora de voler arribar a un acord és el cost de les pràctiques militars a la zona: els Estats Units tenen 32.000 soldats destinats a Corea del Sud, un ‘joc de guerra’ segons el president que no es poden permetre a llarg termini.

Vilaweb.cat

NOS LANGUES REGIONALES SAUVEES PAR L'EUROPE ? ( M.FELTIN-PALAS) .

http://images.mailperformance.com/B2D1/06H/portrait-michel.png

 
NOS LANGUES RÉGIONALES SAUVÉES PAR L'EUROPE ?

Visiblement, c’est un sujet qui dérange, l’une de ces actualités qui n’ont  droit ni aux 20 heures ni aux gros titres des journaux – en France, du moins. Et pourtant… Le 4 avril dernier, la pétition citoyenne européenne sur les droits linguistiques a largement dépassé le million de voix nécessaires pour qu’un projet de loi soit déposé au Parlement en recueillant exactement 1 215 879 signatures. Un petit exploit : malgré une quarantaine de tentatives, ce n’est que la cinquième fois que la barre fatidique est franchie depuis la création de cette procédure, en 2012.

Allemands au Danemark, Croates en Autriche, Catalans en France : une cinquantaine de millions de citoyens européens sont concernés par ce texte. Ces différentes communautés linguistiques restent toutefois prudentes car bien des étapes sont encore nécessaires pour que le processus aille à son terme. Les Etats disposent d’un trimestre pour valider les signatures _ mais la marge est telle que ce devrait être le cas dans les prochains jours - et la Commission d’un autre trimestre pour examiner cette initiative avec la possibilité de s’y opposer - elle l’a déjà fait. Et c’est seulement si Bruxelles accorde son feu vert qu’une proposition législative sera soumise au Parlement ou au Conseil Européen, probablement à la fin de l’année. Avec une question redoutable à trancher : doit-on donner priorité à la protection des minorités culturelles ou à la stabilité des Etats-Nations ?

Imaginons cependant que le processus aille à son terme, comme le pensent la plupart des observateurs. Jean-Pierre Lesvesque et Patrick Malrieu, de l’Institut culturel de Bretagne, expliquent, à travers trois cas concrets, ce qui pourrait changer dans leur région. « France 3 et France Bleu devront diffuser davantage d’émissions en langue régionale. La direction régionale de l’équipement ne pourra plus s’opposer aux panneaux bilingues breton-français sur les routes de Loire-Atlantique, comme elle le fait actuellement. L’Etat devra payer le personnel non enseignant travaillant dans les écoles immersives en langue régionale, un élément décisif pour transmettre le breton aux jeunes générations. » De fait, en cas de mauvaise volonté des pouvoirs publics, un citoyen et/ou une association pourront saisir la cour de justice de l’Union, avec de bonnes chances de gagner, puisque le nouveau texte s’imposera aux Etats-membres.

Ce serait une petite révolution pour la France, dès lors que notre pays s’est toujours montré réticent à l’égard des minorités linguistiques- doux euphémisme -, de crainte d’alimenter les revendications séparatistes. L’actualité récente en offre de multiples exemples : refus de nommer des enseignants en nombre suffisant dans les écoles basques, d’accorder un statut de co-officialité à la langue corse, d’autoriser des parents à écrire le prénom de leur enfant selon l’orthographe traditionnelle bretonne, et l’on en oublie... 

De quoi expliquer, sans le justifier, le silence médiatique dont la pétition a été l’objet. Comme son faible succès dans l’Hexagone : moins de 10 000 signatures chez nous, contre… 455 000 en Hongrie. Il est vrai que Paris avait choisi la procédure la plus dissuasive, en obligeant les pétitionnaires à indiquer sur internet leur numéro de carte d’identité ou de passeport. Un hasard, sans doute…
MICHEL FELTIN-PALAS - L'EXPRESS .

 

2018 TOULOUSE L'OCCITANE !

https://www.toulouse.fr/image-processor-portlet/i/10192/carousel/?u=%2Fdocuments%2F10718111%2F10972477%2Fculture_occitane_2018_bandeau%2F5c87a58a-b3b6-4e3d-a463-96e31bc8f767%3Ft%3D1528365604000Toulouse l'Occitane 

En 2018, Toulouse célèbre le 800e anniversaire de la fin du siège de Simon de Monfort qui convoitait le territoire du comte de Toulouse et le retour à une vie culturelle bouillonnante. C'est l'époque des Trobadors et des liens qui se tissent entre les cultures présentes à Toulouse : cathare, chrétienne, juive et musulmane…
À l'occasion de cet anniversaire, de multiples événements sont programmés de juin à décembre 2018. Ils mettent à l'honneur la culture occitane, sa pluralité et son sens de la fête !

. Programme sur le site de la Mairie de Toulouse .

L'AVENIDOR DE L' OCCITAN ... SEMINARI A TOLOSA LO 16 DE JUNH .

lundi, 11 juin 2018

LES AGRICULTEURS OCCITANS CONTRE L' IMPORTATION D'HUILE DE PALME .

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2018/06/10/img_0993_1-3703023.jpg?itok=f1foqfYk

Comme dans tout l'hexagone , des raffineries et des depôts pétroliers sont bloqués ce matin 11 juin par les syndicats agricoles FNSEA et CNJA . Le point de vue d'un leader syndical de la FDSEA de Ht Garonne , A de Faletans , publié par La Depêche . Que représente ce dossier, en Occitanie ?

L'Occitanie est concernée par ce qu'elle produit du colza et du tournesol du Gers à l'Hérault en passant par la Haute-Garonne et l'Aude. Tous les céréaliers d'Occitanie en font et nous dénonçons donc aussi l'amateurisme du gouvernement concernant cette affaire.

C'est-à-dire ?

Nous, on nous oblige à respecter des normes. Nous faisons l'effort, nous investissons pour produire mieux, avec des productions locales et sans OGM, géographiquement proches de cette future raffinerie de Total… mais au final, ces normes ne sont pas imposées à des produits importés comme l'huile de palme et elle entre en France avec la bénédiction du gouvernement !

Que demandez-vous ?

Nous demandons donc à ce que soit réintroduit dans la loi Alimentation, réexaminée à la fin du mois, l'amendement sur l'interdiction d'importer toute denrée produite en utilisant des produits interdits dans l'Union européenne, comme c'est le cas notamment pour l'huile de palme. Mais nous voulons que la lutte contre la distorsion de concurrence s'applique aussi sur la question des charges et des phytos à l'intérieur de l'Europe, car on voit bien aussi ce qui se passe avec la concurrence déloyale des productions espagnoles, aujourd'hui.

(.Interview : La Depêche du Midi -   Photo : France 3 ) .

" LA NOVA TELEVISIO PUBLICA VALENCIANA " ( VILAWEB PAPER ) .

https://imatges.vilaweb.cat/nacional/wp-content/uploads/2018/06/Captura-de-pantalla-2018-06-11-a-les-2.16.15-11021647-727x1024.png

UNIVERSITAT OCCITANA D'ESTIU DE LA GUEPIA ( 23 / 27 DE JULH ) .

http://l1nm.mj.am/img/l1nm/b/ljvpv/1z.jpeg

dimanche, 10 juin 2018

CREACION / " A PUNT " LA TELEVISION PUBLICA VALENCIANA !

http://www.formulatv.com/images/noticias/79000/79045/9_746d0e3c9c.jpgÀ Punt, la televisió pública valenciana arrenca avui la nova programació amb dos informatius, un magazín de presentació i programes de llengua, cuina i dansa. El primer programa de la represa oficial de les emissions públiques és un informatiu de migdia –’À Punt Notícies-Cap de setmana’– amb una durada de 45 minuts, que ha començat a les 14.30.

Vilaweb.cat