Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 24 novembre 2017

DISSABTE 25 DE NOVEMBRE COLLOQUI PAIS NOSTRE A NARBONA .

OCCITANIE / TROPHEES DE L'INNOVATION DU GROUPE " LA DEPECHE ".

Voir l'image sur TwitterLes prix des Trophées de l'Innovation 2017 du groupe La Depêche du Midi .

Prix de la santé : le lauréat pour la catégorie santé est Nosopharm, une entreprise basée à Nîmes qui travaille sur des médicaments anti-infectieux innovants.

Prix de l'agriculture : l’agriculture est mise à l’honneur par la société Athéor dans l’Hérault, spécialisée dans la traçabilité des emballages en verre.

Prix du numérique : le gagnant de la catégorie numérique est l'entreprise Soho Solo dans le Gers qui met en avant le télétravail.

Prix de la Méditerranée : le lauréat de la catégorie Méditerranée est Kalypse, société qui fabrique des combinaisons de plongée sur-mesure.

 

Prix spécial : après un vote sur les sites du groupe La Dépêche, c’est l’entreprise Lozérienne, Absolu Wood, spécialisée dans le design du bois, qui a remporté le prix spécial.

Prix d'honneur : il a été remis à Philippe Augé, président de l'Université de Montpellier.

jeudi, 23 novembre 2017

TOLOSA / MANIFESTACION PER L'EMPLEC DINS LAS CALANDRETAS .

A quoi s’attendre pour 2018 ? C’est la question que se posent les parents d’enfants scolarisés dans les Calandretas, où l’apprentissage précoce de l’occitan est proposé par la méthode immersive.

Des établissements «en danger», indique Guilhem Latrubesse, coprésident de la calandreta Costa Pavada. En cause, la réduction massive du nombre de contrats aidés (CUI-CAE), annoncée par le gouvernement au mois d’août. «Ces contrats sont un dispositif dont nos écoles ont besoin», précise Guilhem Latrubesse. «Nos établissements sont sous contrat avec l’État. Les enseignants sont pris en charge par l’Éducation Nationale, mais les autres postes type animateur, agent d’entretien ou Asem, sont menacés». Avec 12 contrats supprimés depuis la rentrée en Haute-Garonne, ce sont désormais les parents d’élèves qui vont jusqu’à poser des congés pour pouvoir soulager les employés, à la cantine ou le soir après l’école «On a besoin d’un parent le midi entre 11h30 et 13h30, et deux le soir jusqu’à 16h30», indique Christine, qui a un enfant scolarisé à l’école de Côte Pavée. «Ce n’est pas une organisation viable à terme», juge Pierre, dont la fille vient d’intégrer la maternelle de la même école. «On a toutefois réussi à récupérer 5 postes pour cette fin d’année, mais pour 2018, une trentaine de postes sont menacés. S’ils sont supprimés, on peut s’attendre à des difficultés massives pour nos établissements. On demande simplement que ces contrats soient renouvelés, comme c’est le cas en Aquitaine, ou en Bretagne avec les écoles Diwan», termine Guilhem Latrubesse.

En Haute-Garonne, les Calandretas comptent 10 établissements, pour plus de 400 élèves.

. La Dépêche  - 21/11/2017./ Photo : Manifestation devant la Préfecture de H t Garonne .

 

mardi, 21 novembre 2017

LE COLLOQUE PAIS NOSTRE DANS L'INDEPENDANT ET MIDI LIBRE .

Résultat de recherche d'images pour "PHOTO PALAIS DES ARCHEVEQUES DE NARBONNE"A lire dans les éditions de l'Aude des quotidiens l'Indépendant et  Midi Libre , datées de ce 21 novembre , un article présentant le 3éme Colloque de Pais Nostre , sous le titre Pour une force culturelle Occitane .

L'article présente le programme du Colloque prévu  samedi 25 novembre , Salle des Synodes à la Mairie de Narbonne , avec en illustration la photo des organisateurs .

PROJET DE " LEADER OCCITANIE " SUR LE DIALOGUE SOCIAL .

 
 

Leader Occitanie lance un projet sur le dialogue social et la qualité de vie au travail

Le réseau d’entreprises Leader Occitanie, présidé par Jalil Benabdillah, regroupant 140 entreprises innovantes de la région, obtient un financement du Fact (Fonds pour l’amélioration des conditions de travail) dans le cadre l’appel d’offres de l’Anact (agence nationale pour l'amélioration des conditions de travail) « Dialogue social, territoire et conditions de travail ». Le projet de Leader perçoit une aide de 80 k€ (sur 700 k€ attribués au niveau national). Le projet « Dialogue social, qualité de vie au travail et performance des entreprises », accompagné par le cabinet RH Partners (Montpellier) se déroulera sur l’année 2018.
Dix entreprises volontaires du réseau Leader mèneront une action expérimentale : SD Tech (Alès), Kaliop (Montpellier), Vogo (Montpellier), Cézanne Thermofischer (Nîmes), DMS (Pérols), Duo Display (Lansargues), ESII (Lavérune), Ecia (Saint-Alexandre), Steam France (Montpellier) et Sematec (Laudun-L’Ardoise). « L'idée de l'action est de préparer l’avenir des réformes Macron, qui modifient en profondeur le dialogue social au sein des entreprises », explique Michaël Lapostolle, secrétaire général de Leader. Concernant la qualité de vie au travail, la démarche portera sur les façons de motiver les salariés autrement que par la rémunération - confort de travail, services spécifiques, télétravail, management innovant... Les entreprises bénéficieront d'un accompagnement individuel et échangeront entre elles les bonnes pratiques. Les retours d’expériences se feront « au bénéfice de l’ensemble des entreprises Leader », indique Leader, et se limiteront donc pas aux 10 entreprises participant au programme.

.INFO / LA LETTRE M .

dimanche, 19 novembre 2017

L'OCCITANIE POUR LES LGV BORDEAUX/TOULOUSE et MONTPELLIER/PERPIGNAN .

https://www.laregion.fr/local/cache-vignettes/L240xH136/1-6-fd2d4.pngL'#Occitanie, où vivent presque 6 millions d'habitants, attend les Lignes à grande vitesse #Bordeaux-#Toulouse et #Montpellier-#Perpignan depuis 30 ans.

Depuis la fin de l'été, l'État multiplie les déclarations remettant en question la réalisation de ces lignes, pourtant actées précédemment. Leur avenir se joue dans les prochains mois, lors des Assises de la mobilité, organisées par le Gouvernement.

Il revient à tous, citoyens, usagers, salariés, entrepreneurs, syndicalistes, élus, de hausser le ton pour convaincre à nouveau.

Après la mobilisation régionale, à l'appel de la Présidente de Région, Carole Delga, le 4 octobre dernier à Toulouse, un nouveau rassemblement est organisé cette fois à Perpignan.

Au nom de l'équité territoriale, pour que l'État tienne ses engagements, venez nombreux clamer votre attachement à la réalisation des Lignes à grande vitesse en Occitanie !

Plus d'informations : https://www.laregion.fr/LGV-Occitanie-Oui-sur-toutes-les-lignes

SALON DE L'AGRICULTURE OCCITANE DU 28 AU 30 NOV A MONTPELLIER .

HERAULT - MONTPELLIER - MiiMOSA au salon SITEVI du 28 au 30 novembre 2017

samedi, 18 novembre 2017

TRANSPORTS / L'OCCITANIE EN LUTTE POUR LES TRAINS REGIONAUX !

 
 
Rassemblement à la gare de Gourdon (Lot), à l’appel de la CGT. Patrick Allard/REA
Rassemblement à la gare de Gourdon (Lot), à l’appel de la CGT. Patrick Allard/REA
 

Un colloque réunissant plus de 400 personnes a mis en évidence les politiques ferroviaires contradictoires de la région Occitanie et de la SNCF.

La région Occitanie mène une politique de développement du train, tandis que la direction régionale de la SNCF conduit une politique de suppression d’emplois. Au cœur de cette contradiction, la nouvelle convention pour définir le transport ferroviaire régional pour les huit années à venir. Après de longs mois de discussions, les deux partenaires n’ont pas encore signé cette convention, faute d’accord. Dans cette période cruciale les deux comités d’établissement SNCF en Occitanie organisaient, lundi à Toulouse, le colloque « Développer le service public ferroviaire SNCF pour assurer la mobilité sur tout le territoire ». Parmi les invités, Carole Delga (PS), présidente de l’Occitanie, et Jacques Rascol, directeur régional à la SNCF. Plus de quatre cents cheminots et usagers étaient présents. En revanche, le préfet a décliné l’invitation et l’État, acteur majeur des transports, brillait par son absence.

L’importance de la présence d’agents SNCF dans les gares

Plusieurs intervenants ont insisté sur la nécessité de guichets en gare. « Dans les ventes, la part du digital augmente. C’est l’usager qui décide », a ainsi répondu Jacques Rascol, provoquant une forte réaction de la salle. Car, si les guichets sont fermés, comment l’usager pourrait-il avoir le choix ? Pour Carole Delga, « le développement de l’utilisation des smartphones ne veut pas dire que tout doit être dématérialisé ».

Plus loin dans le débat, Jean-Luc Gibelin (PCF), vice-président aux transports de la région Occitanie, confie que « la présence d’agents SNCF dans les gares et les trains fait partie des points importants de la discussion sur la convention ». Jacques Rascol évoque à son tour « la présence humaine », ce qui lui vaut d’être de nouveau conspué : « Vous supprimez des postes en pagaille et vous parlez de présence humaine ! »

Un cheminot CGT rappelle que depuis le 2 juillet le train ne s’arrête plus dans trois gares (Malause, Pommevic, Golfech) du Tarn-et-Garonne. « Ça ne veut pas dire que c’est définitif », répond le directeur régional. Un responsable du comité d’usagers de la ligne Carcassonne-Quillan informe que le train ne circulera plus à partir du 13 décembre sur la partie Limoux-Quillan. Il en sera de même entre Rodez et Sévérac-le-Château, en raison de la vétusté des voies. Le conseil régional prévoit de moderniser et de rouvrir cette voie et va injecter 4 millions pour des travaux d’urgence entre Sévérac et Millau. Un investissement qui devrait, en principe, incomber à SNCF Réseau et à l’État. Carole Delga annonce qu’elle rencontrera bientôt Guillaume Pepy, président de la SNCF. Cela permettra-t-il de débloquer les discussions sur la convention ?

.JOURNAL " L'HUMANITE " .

 

vendredi, 17 novembre 2017

COLLOQUE PAIS NOSTRE LE 25 NOV A NARBONNE : MOBILISEZ VOS RESEAUX !

ECONOMIE / 8O 000 SALARIES DANS L'AERONAUTIQUE EN OCCITANIE .

Résultat de recherche d'images pour "photos usines airbus a toulouse"Les deux commandes d'avions d'hier sont une excellente nouvelle pour tout le réseau de fournisseurs d'Airbus dans la Région .

L'avionneur a depuis longtemps privilégié un large réseau d'entreprises partenaires dans le monde entier mais notamment en Occitanie et plus particulièrement dans l'ex Midi-Pyrénées. De grands noms comme Stelia Aerospace, Latécoère qui fournit les portes des A320, Safran Nacelles, Ratier Figeac dans le Lot, etc. sont des fournisseurs de rang 1.

 

Au total, la filière aéronautique régionale emploie plus de 80 000 personnes. Selon les derniers chiffres disponibles auprès de l'Insee et du pôle de compétitivité Aerospace Valley, le chiffre d'affaires de la filière a atteint 11,5 milliards en 2015 en hausse de 7,9 %.

Et la tendance est clairement orientée à la hausse jusqu'en 2020 avec les augmentations de cadence pour les A320 et les long-courriers A350.