Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 10 juillet 2018

SCANDALE AUTOUR DE 10 MILLIONS DE BOUTEILLES DE ROSE ESPAGNOL !

 Une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répressionAfficher l’image source des fraudes (DGCCRF) montre que des millions de litres de rosé espagnol ont été vendus pour du vin français, révèle Le Parisien paraissant lundi.

 

 

Après avoir reçu des alertes fin 2015 sur la francisation de vins espagnols, la DGCCRF a lancé une enquête en 2016 et 2017. 

Alexandre Chevallier, le directeur de cabinet adjoint de la DGCCRF explique au quotidien que " ces cas de francisation concernent plus de 70.000 hectolitres de vin". Soit l'équivalent de 10 millions de bouteilles de rosé.

Dans près d'un établissement contrôlé sur cinq, le rosé présenté comme français était en réalité espagnol... et beaucoup moins cher, puisqu'en 2016 le rosé en vrac espagnol se vendait à 0,34€/litre pour 0,75 à 0,90€/litre pour le rosé français, selon le quotidien. 

22% des établissements contrôlés présentaient une anomalie d'étiquetage, précise le journal.

Des injonctions de mises en conformité, des procès-verbaux et des procédures pénales pour tromperie ont été lancés par la la DGCCRF, précise Le Parisien.

Info: AFP .

samedi, 07 juillet 2018

VITICULTURE / MIREN DE LORGERIL ELUE PRESIDENTE DU CIVL

http://www.occitanie-tribune.com/rep/rep_article/2018-07-06_184938_uuu.jpg 

Vendredi 6 juillet, le conseil d'administration de l’interprofession des vins du Languedoc, élu en assemblée générale à Narbonne, a choisi sa nouvelle Présidente. Miren de Lorgeril,  PDG du Groupe Lorgeril et de ses filiales devient la seule femme à la tête d’une interprofession en France et porte des ambitions nouvelles pour les vins du Languedoc.

« Je rends hommage au formidable travail réalisé pendant des années par une génération de pionniers, qui a permis aujourd’hui aux vins du Languedoc de porter haut l’expression de la qualité remarquable de nos terroirs. Aujourd’hui, forte du savoir-faire de terrain acquis au sein de mon entreprise, j’ai l’ambition de porter plus haut encore le développement des AOC et des IGP du Languedoc ».

En prenant la tête du CIVL, Miren de Lorgeril a constitué une équipe renouvelée, motivée pour poursuivre le travail de valorisation de l’expression et de la diversité des terroirs.

vendredi, 06 juillet 2018

OCCITANIE / 35 % DE L'ELECTRICITE VIENT DES ENERGIES RENOUVELABLES .

https://img.lemde.fr/2018/04/16/0/0/3500/2258/534/0/60/0/a1ff312_FW1_ENECO-CEO-_0416_11.JPGL'Occitanie a atteint en 2017, 35,6 % de couverture électrique par des énergies renouvelables, soit le taux le plus élevé de l'hexagone . Cependant "la marche est encore haute" déclare la vice-présidente de la Région A. Langevine . En effet, le coefficient production énergies renouvelables/consommation était inférieur à 20 % (19,2 %) en 2015. Pour devenir une ville à énergie positive, le plan d'action se doit d'être ambitieux : "réduction de 40% de la facture énergétique par habitant, rénovation énergétique de 50.000 à 70.000 logements par an, multiplication par trois de la production d'énergies renouvelables d'ici 2050" sont les principaux objectifs du projet.

 

L' Occitanie dispose d'atouts naturels essentiels pour le développement des énergies vertes, comme le soleil, le vent, le bois et l'eau. Profitant de ces opportunités, la Région Occitanie souhaite multiplier par douze le photovoltaïque et par cinq l'éolien terrestre (en puissance installée). "Nous avons également intégré dans le scénario, 3 Gigawatts/h de production provenant de l'éolien flottant", précise l'élue. Si les deux projets au large de Leucate et Gruissan sont privés, des travaux d'aménagement du port de Port-la-Nouvelle pour servir de base arrière de construction, d'installation et de maintenance des parcs éoliens flottants ont été promis par la Région.

jeudi, 05 juillet 2018

LA GRELE CAUSE DE GROS DEGATS DANS LE VIGNOBLE LIMOUXIN .

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2018/07/04/peitits_grelons-3744463.jpg?itok=G9-kuF9G« Ce sont carrément des morceaux de glace qui ont dévasté les rangées de vignes et les vergers, ne laissant aucune chance aux fruits. C’est la désolation ! », constate, amer, Émile Satgé qui n’a plus un seul fruit dans ses vergers de Pieusse et dans ceux de Notre-Dame-de-Marceille à Limoux. « Des années de travail sur nos vignes, réduites à néant en 15 minutes » rajoute son fils, Philippe Satgé.

 

Quelques vignes plus loin, c’est Pierre Mirc qui constate les dégâts : « En 45 ans, c’est simple je n’ai jamais vu ça dans le Limouxin ! La grêle est d’habitude concentrée sur un ou deux villages, quelques parcelles, là c’est un couloir de glace très large qui est arrivé par le Cers en deux épisodes. De la grêle sèche dans un premier temps, d’une puissance et d’une densité inouïe, entrecoupée d’une pluie du marin qui a ramené un second orage de grêle.

Les grêlons étaient de la taille de balles de golf. C’est simple quand j’ai compris que tout était foutu, je suis allé voir mes vignes. Les impacts étaient si forts que j’ai dû me réfugier sous un arbre5». Selon les premiers témoignages, les deux orages de grêle seraient arrivés du Razès précédés d’un coup de vent violent venu du Cers. Les vignes et les terres les plus impactées dans le Limouxin commenceraient à Belvèze et en suivant Alaigne, Lauraguel, Saint-Martin, Gaja-et-Villedieu, Limoux (coté Flassian, Saint-Joseph), Cépie, Pieusse, Pomas, Saint-Hilaire, Gardie et Villebazy, Villar St-Anselme, une partie de Saint-Polycarpe. Les techniciens de la chambre d’agriculture sont à pied d’œuvre pour définir la zone exacte.( L'Indépendant ) .

.Photo: F. Guibal ( FR3 Occitanie ).

jeudi, 28 juin 2018

AGRICULTURE / INTERBIO OCCITANIE UNE FORCE ECONOMIQUE .

https://tokster.com/api/v1/media_files/capture-decran-2017-12-16-a-153957/media/900%3E 

Dans le cadre de la fusion des régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, les professionnels et les réseaux de la région ont eu l’ambition de constituer une association interprofessionnelle Bio unique qui réponde à la fois à la demande des institutionnels et aux enjeux du développement de la Bio en région Occitanie. Les deux associations interprofessionnelles des anciennes régions, Interbio Midi-Pyrénées et Sud et Bio ont donc fusionné en 2018 pour devenir Interbio Occitanie.

Interbio Occitanie est ainsi composée de l’ensemble des acteurs de la filière Bio : Bio Occitanie, La Chambre Régionale d’Agriculture d’Occitanie, Coop de France Occitanie, SudVinBio et OCEBIO - Occitanie Entreprises Bio.

Notre ambition partagée est de porter ensemble le développement durable de la Bio en Occitanie. C’est également de créer de la valeur ajoutée au sein de la filière Bio et des emplois à la production, la transformation et la distribution, en nous appuyant sur un réseau d’entreprises agroalimentaires engagées dans une démarche de Responsabilité Sociale et Environnementale.

. INTERBIO OCCITANIE  2 , Av Daniel Brisebois . 31 322 . Castanet- Tolozan

. contact@interbio-occitanie.com         . Tel 05 61 75 42 84 .

mercredi, 27 juin 2018

OCCITANIE /100 MILLIONS D'EUROS POUR DES PROJETS TOURISTIQUES .

https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/2017/06/12/img_0277_1-3110333.jpg?itok=9RnzzYnnAfin de dynamiser les investissements touristiques durables en Occitanie, Carole Delga a annoncé, le vendredi 22 juin lors de l'assemblée plénière à Montpellier, la mise en place d'un fonds d'intervention touristique en partenariat avec la Banque Européenne d'Investissement (BEI). Doté de 100 millions d'euros, ce fonds d'investissement  sera dédié aux projets touristiques publics ou privés à vocation économique et devrait générer un effet de levier de 300 à 400 millions d'euros.

L'objectif est d'accompagner la montée en puissance du 2e secteur d'activité régional, afin notamment de gagner de gagner 4 à 5 millions de nuitées à l'horizon 2021. Avec 14 milliards d'euros de consommation touristique, soit 10 % du PIB régional, plus de 100 000 emplois et environ 38 000 entreprises, le secteur touristique joue un rôle majeur en termes de dynamisme économique, de création d'emplois et d'aménagement du territoire. ( La Depêche du Midi) .

mardi, 26 juin 2018

BASTIR OCCITANIE ET PAIS NOSTRE AVEC BOLEGADIS : PROJETS OCCITANS .

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/36229417_182391802608702_4554647443987234816_o.jpg?_nc_cat=0&oh=542ff230c9ff4b35bbfba085342de0c5&oe=5BE68284BASTIR OCCITANIE, PAIS NOSTRE avec BOLEGADIS : des projets pour L'OCCITANIE à NARBONNE, BEZIERS !
Le lundi 18 juin trois responsables de Bolegadis : Dominique Drouet Président, Jean-Luc Davezac de Bastir Occitanie et Alain Surre Garcia responsable du volet historique, ont rencontré à Béziers Benjamin Assié Directeur du Cirdoc. Un rendez-vous riche en échanges sur le thème de la communication générale pour la mise en place des projets proposés par Bolegadis. Sur l’étendue de la région administrative Occitanie, les responsables de Bolegadis créaient des groupes relais, avec des appuis associatifs, économiques et politiques.
En deuxième partie de cette journée, une réunion de préparation avec Jean-Pierre Laval Président du groupe Pais Nostre à Narbonne. En suivant une présentation à Mr le Maire de Narbonne accompagné de l’adjoint à la culture. Déjà la mairie de Narbonne sous l’impulsion de Jean-Pierre a répondu favorablement et appuyé des réunions notamment dans le cadre culturel ou économique : novembre 2016 et 2017. Des rencontres sont prévues avec des responsables intéressés dans ces deux villes et les territoires proches .( Communiqué de J.L Davezac )

.Photo : Reunion BASTIR - PAIS NOSTRE - BOLEGADIS avec le maire de Narbonne.

lundi, 25 juin 2018

UN " AFTERWORK " OCCITAN LE 27 JUIN A NEW-YORK .

https://assets.hotelplan.com/content/MF/00/045/844/destination/fr/geolisting/009566.jpgOccitans de New York, réunissez-vous ! L’association Racines Sud, qui fait la promotion de la région Occitanie (ex-Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées) à l’étranger organise un afterwork le mercredi 27 juin. Pour s’inscrire, écrire à: contactNYRacinessud@gmail.com.

Le lieu sera précisé aux participants. Racines Sud regroupe plus d’un millier d’expatriés occitans dans le monde. Au-delà de la mise en valeur économique de la région,  l’association travaille notamment à accroître la mobilité internationale des jeunes en travaillant avec les grandes écoles locales, effectue des mises en relation entre start-upeurs et entrepreneurs expatriés et organise un Prix de l’expatriation.( Info / French Morning ) .

 

jeudi, 21 juin 2018

OCCITANIE / C. DELGA REFUSE DE SIGNER LE CONTRAT AVEC L'ETAT !

https://static.actu.fr/uploads/2018/01/IMG_3409-854x569.jpgTrop, c'est trop. Carole Delga, présidente de la Région Occitanie vient d'annoncer par le biais d'un communiqué de presse qu'elle refusait de signer le contrat avec l'Etat visant à limiter les dépenses de fonctionnement de la collectivité territoriale qu'elle dirige. Avec une hausse de 0,9% -en deça même du seuil limite fixé à +1,1%-, la Région Occitanie respecte pourtant les exigences de l'Etat. Mais sa présidente n'entend pas laisser l'Etat et Emmanuel Macron décider de tout. " Un contrat est un accord de volontés en vue de créer des engagements réciproques, devant servir l'intérêt général et le territoire, national et régional. La contractualisation imposée par l'Etat concernant les dépenses des collectivités ne correspond aucunement à cette définition. Le texte de loi indique que doivent être prises en compte les « réalités locales ». Les nôtres sont singulières et auraient nécessité une attention particulière" explique Carole Delga qui n'hésite pas à évoquer une "iniquité incompréhensible" qui l'"oblige à refuser de signer ce contrat qui, par ailleurs, va à l'encontre du processus de décentralisation en œuvre depuis le début des années 80. Un principe républicain, la libre administration des collectivités, qui fait qu'aujourd'hui d'autres collectivités locales, notamment en Occitanie, refusent également une telle signature."

CONFERENCE REGIONALE DE L'ALIMENTATION LE 27 JUIN A MONTPELLIER .

http://www.occitanie-tribune.com/rep/rep_article/2018-06-20_170116_2018-06-15_142750_OCCITANIE.jpg 

Bien manger en Occitanie, le fruit d’une ambition collective

Les États généraux de l’alimentation, lancés le 20 juillet 2017, rappellent toute l’importance et les enjeux que représentent l’alimentation et l’agriculture pour nos territoires. Le vote du projet de loi « pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable » apporte une réponse concrète à ces enjeux.

Pascal Mailhos, préfet de la région Occitanie, préfet de la Haute-Garonne, a l’honneur de vous inviter à la 8ème conférence régionale de l’alimentation (CORALIM), qui se tiendra le 27 juin prochain à l’Amphi de l’Institut agronomique méditerranéen de Montpellier, 3191 route de Mende.

Largement ouverte à tous les acteurs du territoire et basée sur des témoignages, la CORALIM a pour objectif de valoriser auprès du plus grand nombre les actions menées dans notre région avec le soutien des services de l’État et de favoriser les échanges d’expériences. Elle réunit services de l’État, collectivités territoriales, chambres d'agriculture, fédérations représentatives de la production agricole, de la transformation et du commerce alimentaire, établissements d'enseignement agricole, centres de recherche, associations œuvrant dans le domaine de l'éducation, de l'aide alimentaire ou de consommateurs, parents d'élèves.

Cette année l’accent sera particulièrement mis sur la restauration collective.