Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 03 avril 2018

CONCERTATION REGIONALE AUTOUR DE L'ALIMENTATION EN OCCITANIE .

https://www.laregion.fr/local/cache-gd2/d38d937679d8e0241421fcc2dfd47531.jpg 

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie a présenté ce mardi son projet de grande concertation citoyenne sur l'alimentation,  déclarée « grande cause régionale » pour l'année 2018.

Après une première phase d'auditions et de consultations, la Région donne la parole aux habitants afin de mieux connaitre leurs attentes et leur besoins en matière d'alimentation. 
 
À partir de cette semaine et jusqu'à fin juin, les consommateurs d'Occitanie ont la possibilité de s'exprimer et de donner leur avis sur les problématiques liées à l'alimentation via un questionnaire en ligne sur le site de la Région : www.laregion.fr/alimentation visant à réaliser un état des lieux des modes et pratiques de consommation en Occitanie.
 
Cette concertation sera suivie de rencontres territoriales, organisées de mai à septembre dans les 13 départements de la Région. Les participants ayant manifesté leur intérêt et fait part de leur volonté de participer plus activement à la démarche, seront notamment conviés.
 
Les résultats de l'enquête et des réunions territoriales permettront de bâtir le futur Plan Alimentation régional. A l'automne 2018, une votation citoyenne demandera aux habitants de choisir les actions prioritaires ou de pondérer les différentes propositions.( La Gazette ) .

mercredi, 28 mars 2018

L' ARANESA MIREIA BOYA A NARBONA LO 12 D'ABRIAL .

Résultat d’images pour photos mireia boya L'anciana deputada Mireia Boya es convidada a l'Ostal occitan de Narbona lo 12 d'abril. « La Republica catalana » serà lo tèma de l'amassada publica a partir de 18 o 30. Boya es originària de la Val d'Aran e èra Deputada al Parlament de Catalonha dins la darrièra legislatura. Es militanta e secretària nacionala de la CUP. Es una votz fòrta de l'occitanisme : « A representat al Parlament Catalan de 2015 a 2017, amb dignitat istorica, la votz d'Occitània, en rendent possible que la lenga occitana ganhèsse una visibilitat publica e politica dins lo quadre del processús pel bastiment de la Republica Catalana.
Un debat serà organizat e animat per la jornalista Gisèla Naconaski de Ràdio Lengadòc Montpelhièr e Joan-Pèire Laval, president de País Nòstre.

Inf. : Ostal occitan de Narbona, 31 carrièra Jean Jaurès — 11100 Narbona — Mèl : lopaisnostre@gmail.com — Tel. : 06 72 55 04 36.

LES ELEVEURS PYRENEENS DE L'ASPAP EN COLERE CONTRE L'ETAT .

Manifestation des éleveurs contre l'ours dans les Pyrénées (Photo JPL)

 

Ce mardi matin, Jean-Pierre Mirouze avait le cœur gros. Le coprésident de l'association pour la sauvegarde du patrimoine d'Ariège-Pyrénées (ASPAP) était, en effet, envahi par un fort sentiment de lassitude après avoir appris que le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, avait décidé de réintroduire deux ourses dans le massif pyrénéen à l'automne prochain. «Encore une fois, on est pris pour cible», estime l'éleveur en regrettant que «tout ce qu'on avance pour trouver des solutions à ce dossier soit remis en question. Il va donc falloir continuer à se battre».

Car, même si ces lâchers auront lieu dans les Pyrénées-Atlantiques, le coprésident de l'ASPAP se veut, au nom de l'association, «solidaire avec nos collègues éleveurs du Pays Basque et du Béarn». «Il ne faut pas oublier qu'il existe une véritable économie montagnarde et touristique», ajoute l'éleveur qui a du mal à comprendre que «celle-ci puisse être mise en péril à cause d'un animal sauvage. Car il faut arrêter de rêver : l'ours ne pourra pas se développer dans le massif des Pyrénées comme il le fait dans d'autres pays».

D'où son appel pour que le «cantonnement» des ours, proposé lors des états généraux du pastoralisme qui s'étaient tenus à Foix le 9 décembre dernier, soit sérieusement examiné par l'État. «C'est la solution la plus adaptée au contexte, comme cela se fait en Slovaquie ou en Espagne», assure Jean-Pierre Mirouze en regrettant, là aussi, que «nous n'avons eu, à ce jour, aucun retour du gouvernement sur cette option».

«C'est la même chose à propos de la mission que la préfète de l'Ariège avait promise. Le printemps arrive et on n'a encore vu personne. Cela dit, la même étude avait été menée voilà une petite dizaine d'années. Des gens étaient venus de Paris puis étaient repartis. Et personne ne sait ce qu'est devenue cette étude», rappelle le coprésident de l'ASPAP (La Depêche Ariège ) .

jeudi, 22 mars 2018

" OCCITANIE -MUNICIPALES 2020 " LE 10 AVRIL A TOULOUSE .

http://www.occitanie-tribune.com/rep/rep_article/2018-03-16_103047_PAIS-NOSTRE.jpgLes mouvements occitans se préparent pour les échéances 2020... Aprés le repas-débat du 17 mars à Castelnaudary , une reunion unitaire  pour " OCCITANIE - MUNICIPALES 2020 " se tiendra le mardi 10 Avril à 18 h à l'Ostal d'Occitania à Toulouse .

 

A l'ordre du jour :

1/ Etude du " Manifeste Occitaniste " (qui avait lancé Bastir 2014 ) .

2/ Organisation d'une Reunion publique avec des élus " Expériences régionalistes dans les communes " .

UNION ET ACTION OCCITANE POUR 2020 ! 

 

ECONOMIE / MISSIONS LOCALES D'OCCITANIE LE 27 MARS A NARBONNE .

https://parrainage-emploi-occitanie.org/images/logoARMLoccitanieQuadriVertic_Mobile.jpg 

Mardi 27 Mars : Un Forum inédit pour renforcer les liens
entre les Missions Locales d’Occitanie et les acteurs économiques au service de l’emploi des jeunes .

 

Le premier Forum des Missions Locales et des acteurs économiques d’Occitanie se déroulera au Parc des Expositions du Grand Narbonne le mardi 27 mars 2018, de 9h à 16h30. Objectif de ce rendez-vous entre professionnels : rapprocher ces acteurs pour optimiser leurs actions en faveur de l’insertion professionnelle des jeunes.

Organisé par l’ARML Occitanie, Association Régionale des Missions Locales, le Forum des Missions Locales et des acteurs économiques d’Occitanie propose un cadre de rencontre inédit aux acteurs régionaux impliqués dans l’insertion professionnelle des jeunes : conseillers des 26 Missions Locales de la Région, partenaires institutionnels et représentants du monde économique et de l’alternance (contrats d’apprentissage et de professionnalisation).

L’objectif de cette journée de réflexion et d’échanges est de renforcer la connaissance réciproque des différents participants, de leur fonctionnement et de leurs besoins, afin de favoriser l’accès des jeunes à l’emploi et à l’alternance.

mercredi, 21 mars 2018

" TOQUES ET CLOCHERS " A LOUPIA (AUDE) LES 24 et 25 MARS .

http://www.destinationsuddefrance.com/var/sdfd/storage/images/media/images/240-toques-et-clochers-2018-loupia/6733722-1-fre-FR/240-Toques-et-Clochers-2018-Loupia_focus_events.jpgLa 29ème édition de Toques & Clochers se déroulera Samedi 24 et Dimanche 25 mars 2018 à Loupia( Ht Vallée Aude ) . Samedi 24 Mars venez assister à la messe inaugurale (à 11H), au grand cortège des vignerons de l’appellation (à 15H) et déguster nos vins tout au long de cette journée mémorable rythmée par les bandas limouxines!

Le 25 Mars , vente des fûts de chardonnay et de  Blanquette  et Crémants à Limoux .

lundi, 19 mars 2018

METEO / LES ARBORICULTEURS OCCITANS CRAIGNENT LE GEL .

http://nicole.fond-ecran-image.com/blog-photo/files/2009/03/amandier.jpgLes récoltes de fruits et légumes risquent d'être retardées et moins abondantes, redoutent des arboriculteurs et maraîchers, alors qu'une partie de la France subissait dimanche un nouveau coup de froid à trois jours du printemps.

 

Pour Luc Barbier, président de la Fédération nationale des producteurs de fruits, les craintes sont «concentrées principalement sur la vallée du Rhône, la région Provence et l'Occitanie».

«Dans la région lyonnaise, on attend -2 ou -3°C. Sur les vergers un peu précoces, il y a des risques», a-t-il prévenu.

Les arboriculteurs pourraient avoir recours à des produits antigel par aspersion ou à des «bougies» dans la nuit, dans certaines parcelles si les températures descendaient trop. «Pour les variétés précoces, notamment les pêches et les abricots, on est forcément inquiets», a reconnu M. Barbier.

«Pour les pommiers, qui représentent la plus grosse part de la production arboricole en France, la floraison n'a pas encore commencé, on n'est donc pas trop inquiets» a souligné pour sa part Bruno Dupont, président de l'interprofession des fruits et légumes frais, Interfel.

«Pour les poiriers, en revanche, c'est plus compliqué. Les fleurs ont commencé à sortir. Des températures à -1°C, -2°C, pour des fleurs, ça n'est pas bon». «La météo fait le yo-yo. En 24 heures, on a perdu près de 15 degrés. C'est stressant, pour les végétaux comme pour les agriculteurs», a-t-il souligné. ( La Depêche du Midi ) .

dimanche, 18 mars 2018

FABREZAN (AUDE) / LA COOPERATIVE A CHOISI LA VOIE OCCITANE !

http://www.vinadeis.com/wp-content/uploads/2016/05/FABREZAN_15-181web.jpg Le journal l'Indépendant a fait le point , dans son édition datée du 17 Mars , sur les actions menées par la cave coopérative de Fabrezan " Terre d'Expression " .

On y apprends " qu'une nouvelle charte a été crée avec la Croix occitane fièrement  arborée sur les nouvelles cuvées comme Magnac, la première cuvée biologique de la cave " .

Le directeur Benoît Filaquier s'explique ainsi : " Etre occitan, ce n'est pas uniquement appartenir à une région , mais c'est adopter son mode de vie . C'est maintenir la transmission de notre identité et des savoirs-faire de nos anciens pour les générations à venir ".

Un engagement occitan qui vient de trouver une belle consécration avec les 2 médailles d'or de " Terre d'Expression " obtenues au Concours Agricole de Paris pour la cuvée " Délicatesse 2016 " et " La Passion de Charles Cros " . Félicitations !

. TERRE D'EXPRESSION  5 , Rue des Coopératives . 11 200 . Fabrezan .

 .Tel 04 68 43 61 18        www.terredexpression .fr

 

jeudi, 15 mars 2018

C. DELGA OPPOSE A LA CONCURRENCE DES CENTRALES HYDRO-ELECTRIQUES .

http://www.lacsdespyrenees.com/65/barrage-du-tech.jpg

Actuellement les barrages hydro-électriques sont gérés pour l'essentiel par Engie et EDF, sur mise en concession de l'Etat. La Commission européenne exige désormais que la France ouvre systématiquement ces concessions à la concurrence à l'échéance des contrats en cours. Carole Delga, présidente de la Région Occitanie , s'exprime face à cette décision de la Commission européenne, et revient sur les enjeux nationaux et territoriaux qui s'attachent sur l'avenir de ces concessions hydro-électriques.

« L'Occitanie est actuellement la 2ème région française en production d'énergie d'origine hydro-électrique. Notre parc est essentiel pour le système électrique français et joue un rôle majeur pour le développement durable de notre territoire, que j'ai souhaité amplifier dès le début de mon mandat à travers la démarche « Région à énergie positive ». 

Les barrages jouent un rôle décisif dans cette stratégie en assurant non seulement l'alimentation de notre région en énergie mais également en eau. De nombreux secteurs-clés de notre activité économique en dépendent, dont l'agriculture, le tourisme, le développement des territoires. À ce jour, les conventions établies avec EDF et Engie dans ce domaine permettent de garantir par l'irrigation, la possibilité de l'activité agricole, mais également la bonne gestion des milieux aquatiques et un bon niveau de qualité de l'eau, ou encore la multiplication des zones de baignade et le développement de l'activité de pêche. 

Ma conviction est que la mise en concurrence n'est pas en mesure d'assurer la pérennité de ces partenariats, fondés sur la confiance entre nos territoires et les opérateurs des barrages. Elle nuirait en outre à l'engagement rapide de grands investissements nécessaires à l'accompagnement de la transition énergétique de notre pays. Pour toutes ces raisons, il me semble essentiel que les prolongations des concessions hydro-électriques soient maintenues, au bénéfice de nos territoires ruraux et de la transition énergétique de la France », a déclaré Carole Delga.

 

mardi, 13 mars 2018

ECONOMIE / SEMAINE DE L'EMPLOI MARITIME EN OCCITANIE .

http://www.rivesdescorbieres.com/usermedia/photo-635630503318184180-1.jpg?dummy=0&crop=true&w=1000&h=693Du 12 au 17 mars, la Semaine de l’emploi maritime jette, pour la première fois, l’ancre en Occitanie. Cette manifestation, initiée il y a trois ans en Bretagne, permettra de faire découvrir les métiers du littoral. Des métiers porteurs, 90.000 embauches (hors intérim) ayant été réalisées en 2017, selon une étude de Pôle emploi Occitanie, principalement dans l’hôtellerie-restauration (82%) et les services portuaires et nautiques (10%). Un volume en forte hausse, de 13% sur un an, contre 8,6% tous secteurs confondus.

Forums, conférences, job dating, information sur les formations, visites d’entreprises… seront donc proposés tout au long de cette semaine : à Carcassonne, lors du Salon TAF du 13 mars, au Grau-du-Roi, le 15 mars. Mais ce coup de projecteur va continuer : à Perpignan, dans le cadre du Salon TAF du 22 mars, à Argeles-sur-Mer, lors de la Bourse aux emplois saisonniers du 29 mars, à Leucate, lors du Forum saisonnier du 10 avril, et à Canet-en-Roussillon, lors d’un Forum saisonnier le 17 avril.(Toulemploi