Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 01 juin 2018

ESPAGNE / RAJOY RENVERSE PAR LES 180 VOIX DE LA MOTION DE CENSURE !

https://cap.img.pmdstatic.net/fit/http.3A.2F.2Fprd2-bone-image.2Es3-website-eu-west-1.2Eamazonaws.2Ecom.2Fcap.2F2017.2F05.2F09.2F56951b04-2ae4-45c2-bee4-0722e045e30b.2Ejpeg/750x375/quality/70/background-color/ffffff/56951b04-2ae4-45c2-bee4-0722e045e30b.jpeg.jpgPedro Sánchez est le nouveau président du gouvernement. Le leader socialiste a été élu après le vote sur la motion de censure ce vendredi matin au Congrès grâce aux 180 voix de Podemos, Compromís, ERC, PDeCAT, Bildu et PNV. Samedi, Il prendra possession de ses fonctions.

 

Pour la première fois dans l'histoire récente de l'Espagne, une motion de censure triomphe. Sanchez l'a soulevé vendredi dernier, après qu'il ait découvert la sentence de l'affaire Gürtel qui condamne l'ancien trésorier du PP Luis Bárcenas, proche de Rajoy, à 33 ans de prison. Les socialistes ont immédiatement obtenu le soutien de Podemos et les forces pro-indépendantistes ont vu l'initiative avec de bons yeux.

 

Jeudi, Pedro Sanchez a réussi, après une intense semaine de rumeurs, sa promesse de maintenir le budget que le PP a adopté mercredi dernier, ainsi qu'un budget supplémentaire de plus de 500 millions d'euros pour le Pays Basque.

La condamnation du PP dans le procès Gürtel pour avoir bénéficié de fonds obtenus illégalement aura donc été l'affaire de trop pour M. Rajoy, dont le PP est empêtré dans plusieurs scandales. 
Dans cette affaire, les juges ont conclu à l'existence d'un "authentique système de corruption institutionnelle" entre le PP et un groupe privé à travers la "manipulation de marchés publics", ainsi qu'à l'existence d'une "caisse noire" au sein du parti. 

PAIS NOSTRE AMB ARTUR MAS A PERPINHAN DILUNS 4 DE JUNH .

https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/33105208_1982150691856066_8529480328853585920_n.jpg?_nc_cat=0&oh=67681cf54f36112632e56e340baf3736&oe=5B895DD7

jeudi, 31 mai 2018

L'OCCITAN A LA T.V / NOVELAS DEL COLLECTIU OCCITAN ...

   https://scontent-mrs1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/32447356_173834529993782_2175206433535033344_n.jpg?_nc_cat=0&oh=d182a5cd271dd9c056331a568e114c1e&oe=5B858A08


               Quauquas nòvas a una setmana de l'apero-revindicatiu dau dimecres 6 de junh a 18 H 30 .

          1/     I aurà monde dins 4 endreches au mens : Tolosa, Montpelhièr ,Carcassona e Rodés .
            
         

           2/     La campanha per las mocions de las comunas representa un trabalh pesuc
               qu'es longanha de lançar. Mas començam d'aver de pistas e de responsas.
               Totas las comunas d'Erau e d'Avairon an agudas la letra e relançam.
               Vaqui las mocions de Vissec, un vilajòt de Gard e la de Pòrt la Novèla.

               Cal demandar que las mocions sieguen mandadas au Collectiu, au prefecte,
               au prefecte de region e a la ministra das comunicacions.
               Lo president de Gard escriguèt a la ministra.
               Avem de responsas positivas d'Agde, Sèta ( plus agglos) de principi de Montpelhièr
               e las comunas dau Clermontès d'Erau (21) coma dau pais de Leveson (19)
               Sem en pista per mai de 80 comunas e ne sem qu'a la debuta.

               Nos cau butar que nos donarà de pes au moment de la discutida de la lei.
               Demai nos fa un engajament per l'occitan que fa pas de mau.

              Se cal organisar per agantar monde per l'aperitiu e d'engajaments de comunas.

               Vòstre vejaire es lo benvengut.

               Amistats collectivas
              Joan-Lois Blénet per lo COLLECTIU OCCITAN .

" HOMMAGE A LA RESISTANCE OCCITANE " LE 23 JUIN A TOULOUSE !

https://scontent.fbcn5-2.fna.fbcdn.net/v/t1.0-9/33691471_108114253412118_4725339550388322304_n.jpg?_nc_cat=0&oh=4a8923e7fbb83c080b02f72bc7f17852&oe=5B8A1F2F

FESTA DE LA SANT JOAN A TOLOSA LOS 23 e 24 DE JUNH .

https://scontent-cdt1-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/32645967_1694720013896983_5552588004360454144_n.jpg?_nc_cat=0&oh=9f38875bce5c1355a5f7a8eb8364ffa0&oe=5B79A579

mercredi, 30 mai 2018

SEMAINE DE LA CULTURE OCCITANE A MEZE ( 29 MAI / 9 JUIN ) .

http://www.locirdoc.fr/wp-content/uploads/2018/05/A3SemaineOccitane.jpg

mardi, 29 mai 2018

" LA LANGUE BEARNAISE DANS LA COURSE "- MICHEL FELTIN-PALAS (L'EXPRESS)

 
  Michel Feltin-Palas
michel.surleboutdeslangues@groupelexpress.fr
 
 
LA LANGUE BÉARNAISE DANS LA COURSE

C’est une épreuve que l’on ne verra jamais aux Jeux Olympiques, une course où personne ne se préoccupe de signer la moindre performance sportive, un relais où l’essentiel n’est pas de gagner mais de défendre une cause. Du 25 au 27 mai, des amis, des familles, des collègues, des voisins, des femmes et des hommes, des riches et des pauvres, des jeunes et des moins jeunes, ont porté un témoin à travers le Béarn et le bas-Adour. Ils sont partis de Bidache le vendredi à 14 heures, pour arriver à Pau 48 heures plus tard. Ils ont progressé de jour comme de nuit, suivant un parcours de 400 kilomètres à travers les plaines, les coteaux, les gaves et les montagnes des Pyrénées-Atlantiques. Dans quel but ? Le simple, le pur, le fol amour de leur langue régionale - que certains appellent le béarnais et d’autres le gascon ou l’occitan. Une démarche tout en symboles, évidemment : «Le relais qui se transmet d’un coureur à un autre représente la nécessaire transmission de la langue d’une génération à l’autre», observe Daniel Barneix, le président de l’association Ligams, à l’origine de cette initiative pas comme les autres. Sachant que le nom de la course, lui non plus, n’a pas été choisi au hasard : passem signifie « passons ».

En Béarn, c’était une première et ce fut un succès. A la surprise des organisateurs, les 400 kilomètres de la course ont tous été vendus, à raison de 100 euros le kilomètre. « Pour notre baptême du feu, nous en espérions seulement la moitié ! » se réjouit Daniel Barneix. A l’évidence, la thématique a rencontré un écho très large, dépassant le premier cercle des locuteurs et des militants. Il est vrai que la culture locale est très enracinée dans ce pays à l’identité plus forte qu’on ne le croit. Et que la langue, bien qu’en déclin, y reste très présente, notamment lors des fêtes de village et les troisièmes mi-temps de rugby - où l’on chante souvent en lengue noustë (notre langue)Les organisateurs le reconnaissent volontiers : les Béarnais n’ont rien inventé. Ce sont les Basques qui, les premiers, ont lancé une course équivalente, la Korrika (en courant), en 1980. Les Bretons ont suivi en 2008 avec la Redadeg (la course) - dont ils ont bouclé la cinquième édition le 12 mai dernier. En Europe, Catalans, Irlandais, Galiciens se relaient eux aussi pour défendre leur langue. A chaque fois, les objectifs sont les mêmes : rassembler tous ceux qui, à leur manière, défendent la culture locale, qu’ils soient enseignants, chanteurs ou écrivains ; sensibiliser les médias et l’opinion publique à travers un événement sportif et convivial - des fêtes ont lieu tout au long du parcours ; enfin et surtout, encourager la population à se réapproprier une langue longtemps dévalorisée par Paris, ne serait-ce qu’en lançant un sonore adishatz (bonjour) en entrant dans un magasin.

Cette édition de la Passem aura des suites. « Nous renouvellerons la manifestation tous les deux ans, annonce déjà Daniel Barneix, en variant le parcours pour faire participer tous les villages, et en associant nos cousins landais et bigourdans ». L’argent recueillisera affecté à une fondation qui sélectionnera les meilleurs projets. : enregistrements de locuteurs natifs, matériel pédagogique pour les enseignants, site internet de chansons… Tout est possible, pourvu que cela favorise le maintien et la transmission de la langue. En un mot ? Passem !
MICHEL FELTIN-PALAS / L'EXPRESS .

 

CATALONHA / LO N° 1 DEL JORNAL " LA REPUBLICA " ES SORTIT !

http://quiosc.s3.amazonaws.com/jpgs/2018/05/26/LRPC/26LRPC_001.jpg

. EL SETMANARI" LA REPUBLICA " NEIX EN UNA CATALUYA QUE VIU ENTRE LA TIRANIA DEL 155 I EL MANDAT REPUBLICA DE LA CIUTADANIA .

 

. LA REPUBLICA  C/ GUELL, 68 .17 005 . GIRONA   -  www.lrp.cat     -  Tel  972 186 400 .

. ABONAMENT DIGITAL : 12 Euros / an .

" TOTAL FESTUM " , FESTIVAL DES CULTURES OCCITANE ET CATALANE .

https://www.laregion.fr/local/cache-gd2/d11e614babfeeccbc89df2b703a22638.jpg

OCCITANIE / 250 000 ETUDIANTS ET 35 UNIVERSITES ET GRANDES ECOLES .

https://static.ladepeche.fr/content/media/image/zoom/2014/02/15/201402152123-full.jpgBERTRAND MONTHUBERT , CONSEILLER REGIONAL DE LA REGION OCCITANIE  DELEGUE A L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : " La force de l'Occitanie réside tout à la fois dans son rayonnement universitaire –deux grands bassins étudiants, plusieurs autres villes offrant des formations de grande qualité, 250 000 jeunes et 35 grandes écoles et universités – mais aussi dans la force de son industrie. Nous sommes par ailleurs la première région de France en termes d’intensité de recherche, 3,8% de notre PIB étant investi dans ce domaine pour une moyenne nationale d’environ 2,25%.

Ce faisant, nous pouvons non seulement proposer aux étudiants d’excellents parcours universitaires mais également des environnements scientifique et industriel de premier plan pour permettre d’envisager des trajectoires professionnelles ultérieures passionnantes.

Tout en disposant de nombreuses formations d’ingénieurs et de commerce et bien sûr de parcours universitaires variés, l’Occitanie bénéficie par ailleurs de la présence de cursus très innovants dans l’e-santé, les serious games, le tourisme, le big data ou encore les humanités numériques et les énergies renouvelables. Nous devrions par ailleurs accueillir 7 des 18 chercheurs spécialistes du climat et de l’environnement actuellement basés à l’étranger et appelés à rejoindre la France après l’appel d’Emmanuel Macron suite au retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat.

Pouvez-vous détailler quelques-uns des projets soutenus par la région ?

Partenaire naturel de l’innovation pédagogique, la région soutient par exemple la transition numérique des formations technologiques. Elle accompagne par ailleurs l’ouverture de nouvelles filières dans les villes universitaires d’équilibre – je pense à Perpignan, Nîmes, Tarbes, Rodez ou encore Albi – dont l’activité est essentielle aux côtés des ensembles toulousain et montpelliérain. Ces sites sont d’autant plus importants qu’ils donnent souvent lieu à des formations originales dans des domaines comme le tourisme, les matériaux, le design encore la préservation de l’environnement.

( Interview de Bertrand Monthubert dans STUDYRAMA ) .