Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 20 septembre 2018

REVOLTE DES ELEVEURS PYRENEENS CONTRE LA REINTRODUCTION D'OURS .

http://static.petiterepublique.com/wp-content/uploads/2016/10/manifestation-des-anti-ours-800x533_c.jpgLe ministre de la Transition écologique François de Rugy a officialisé la nouvelle ce midi : deux nouvelles ourses femelles vont être lâchées "dans l'année en cours" dans le massif des Pyrénées. Il n'a en revanche pas dit où exactement en Béarn, ni détaillé plus précisément le calendrier de réintroduction. 

François de Rugy a fait cette annonce à la préfecture de Pau en présence de plusieurs élus locaux. En guise de protestation, plusieurs dizaines de maires ont quitté la préfecture. Le président du département des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, a même lancé à François de Rugy : "C'est inadmissible, Monsieur le Ministre" selon nos confrères de La République des Pyrénées

Les fusils sont sortis

En marge de cette annonce, pour organiser la riposte, 200 éleveurs en colère, venus du Béarn, du pays basque ou de l'Ariège, sont rassemblés ce midi dans le village d'Asasp-Arros dans la vallée d'Aspe avec quatre fusils déposés sur une table dans une grange. Dès ce mercredi, ils avaient menacé de venir avec des armes.

 

S'ils n'ont pas détaillé leurs modalités d'action, tous ont fait preuve de leur détermination, dans une ambiance particulièrement tendue. "Les gens sont mobilisés. Il n'y a plus qu'une solution, a confié Olivier Morin, le porte-parole de l'association pour le développement durable de l'identité des Pyrénées. Basques, Bearnais, Bigourdans, les éleveurs ne se dégonfleront pas. Il faut être pragmatique. L'Etat ne nous entend pas. Ce coup-ci, c'est trop. On n'a pas envie de crever. Si on est nombreux, il ne nous arrivera rien". 

Info / La Depêche du Midi .

Écrire un commentaire