Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 13 juillet 2018

ECONOMIE / TOULOUSE A LA POINTE DES VEHICULES DU FUTUR .

http://journal-diagonale.fr/wp-content/uploads/2017/07/navette-pibrac.jpg A LIRE DANS LE JOURNAL"  L'USINE NOUVELLE " / 3 QUESTIONS A : Jean-Louis Pech, président d’Actia Group et du cluster Automotech

Pourquoi Toulouse a-t-elle une carte à jouer dans le véhicule autonome et connecté ?

L’évolution de la mobilité terrestre vers davantage d’autonomie et de connectivité requiert des compétences en informatique, en électronique et en robotique ; des savoir-faire historiquement présents sur l’agglomération toulousaine et tractés par l’aéronautique et le spatial.

La filière régionale a-t-elle un autre atout dans sa manche ?

Toulouse est de longue date une capitale européenne en matière d’ingénierie, avec des écoles d’ingénieurs (Isae-Supaero, INP, Insa), des universités et des laboratoires de recherche (Irit, Laplace, Laas…) au rayonnement international. L’agglomération dispose d’un écosystème très complet et de réseaux solidement établis, dont le pôle Aerospace Valley, l’IRT Saint-Exupéry, le CEA Tech et de nombreux clusters favorisant le travail collaboratif.

Quelles sont les actions à mettre en œuvre en priorité ?

Un rapprochement interclusters sur la thématique des transports terrestres intelligents est engagé entre Automotech (filière automobile), Mipirail (ferroviaire), Robotics Place (robotique), Prismus (défense et sécurité) et le nouveau cluster fret et logistique. En partenariat avec Toulouse Métropole et la région Occitanie, des initiatives se multiplient également pour faire de l’agglomération un territoire d’expérimentation et de démonstration. Ces actions coordonnées doivent contribuer à dynamiser nos entreprises régionales.

. Photo : Navette électrique de Toulouse Métropole .

 

 . JEAN-LOUIS PECH , Pdt d'ACTIA GRUP est membre du Think-TanK BOLEGADIS à Toulouse .

 
 

Réagir à cet article

Écrire un commentaire