Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 29 mai 2018

OCCITANIE / 250 000 ETUDIANTS ET 35 UNIVERSITES ET GRANDES ECOLES .

https://static.ladepeche.fr/content/media/image/zoom/2014/02/15/201402152123-full.jpgBERTRAND MONTHUBERT , CONSEILLER REGIONAL DE LA REGION OCCITANIE  DELEGUE A L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : " La force de l'Occitanie réside tout à la fois dans son rayonnement universitaire –deux grands bassins étudiants, plusieurs autres villes offrant des formations de grande qualité, 250 000 jeunes et 35 grandes écoles et universités – mais aussi dans la force de son industrie. Nous sommes par ailleurs la première région de France en termes d’intensité de recherche, 3,8% de notre PIB étant investi dans ce domaine pour une moyenne nationale d’environ 2,25%.

Ce faisant, nous pouvons non seulement proposer aux étudiants d’excellents parcours universitaires mais également des environnements scientifique et industriel de premier plan pour permettre d’envisager des trajectoires professionnelles ultérieures passionnantes.

Tout en disposant de nombreuses formations d’ingénieurs et de commerce et bien sûr de parcours universitaires variés, l’Occitanie bénéficie par ailleurs de la présence de cursus très innovants dans l’e-santé, les serious games, le tourisme, le big data ou encore les humanités numériques et les énergies renouvelables. Nous devrions par ailleurs accueillir 7 des 18 chercheurs spécialistes du climat et de l’environnement actuellement basés à l’étranger et appelés à rejoindre la France après l’appel d’Emmanuel Macron suite au retrait des Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat.

Pouvez-vous détailler quelques-uns des projets soutenus par la région ?

Partenaire naturel de l’innovation pédagogique, la région soutient par exemple la transition numérique des formations technologiques. Elle accompagne par ailleurs l’ouverture de nouvelles filières dans les villes universitaires d’équilibre – je pense à Perpignan, Nîmes, Tarbes, Rodez ou encore Albi – dont l’activité est essentielle aux côtés des ensembles toulousain et montpelliérain. Ces sites sont d’autant plus importants qu’ils donnent souvent lieu à des formations originales dans des domaines comme le tourisme, les matériaux, le design encore la préservation de l’environnement.

( Interview de Bertrand Monthubert dans STUDYRAMA ) .

Écrire un commentaire