Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

jeudi, 08 mars 2018

ECONOMIE / REDUCTION DE 3700 EMPLOIS CHEZ AIRBUS .

https://www.aerocontact.com/public/img/aviaexpo/produits/images/612/detail_A400M_900x636.jpgLors d’un comité central d’entreprise en présence des syndicats, Airbus a officialisé hier à Toulouse les baisses de cadences attendues sur deux de ses programmes : l’A380 et l’avion militaire A400M. Selon le groupe toulousain, cette réduction de la production affectera 3 700 postes sur les différents sites européens en France, en Allemagne, en Espagne et au Royaume-Uni. La production du superjumbo va redescendre à douze avions cette année puis huit en 2019 et même six appareils par an à compter de 2020. L’A400M qui est assemblé à Séville verra quant à lui son rythme de livraison passer de quinze appareils en 2018 à onze en 2019 puis huit dès 2020.

Airbus n’a toutefois pas voulu donner le détail des impacts sociaux hier lors de sa rencontre avec les syndicats. « L’information des partenaires sociaux était un préalable. Nous allons maintenant chiffrer les impacts site par site dans toute l’Europe » confie-t-on au siège d’Airbus à Toulouse. La direction d’Airbus fait remarquer qu’un éventail très large de mesures sera mis en place pour faire face à cette réduction de cadences sur l’A380 et l’A400 M.

470 emplois en France dont 320 à Toulouse

Selon le syndicat FO, pour la France l’impact a été chiffré à 470 suppressions de postes dont 400 sur les chaînes, 70 sur la direction du programme A380. Cent postes seront concernés à Nantes et cinquante à Saint-Nazaire. À Toulouse, 320 postes sont visés dont 250 sur la chaîne d’assemblage final de l’A380 ainsi que 70 postes supplémentaires à la direction du programme du superjumbo (planning, customisation client…). Les premiers concernés seront les « flex » c’est-à-dire les intérimaires dont les contrats ne seront pas renouvelés, au fil de l’eau de leur échéance tout comme les contrats à durée déterminée (CDD). « Certains contrats ne s’arrêteront qu’en 2020 ce qui laisse du temps pour rebondir » tempère une source proche du dossier. Pour les compagnons Airbus, les personnels affectés seront redéployés sur d’autres programmes en forte croissance comme l’A350, l’A320 ainsi que l’A330 NEO . ( La Depêche du Midi ) .

Écrire un commentaire