Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 09 février 2018

E . MACRON A CONTRE- COURANT DE L'HISTOIRE !

http://md1.libe.com/photo/1094264-deplacement-d-emmanuel-macron-en-corse.jpg?modified_at=1517984846&width=960 

Après le discours du président Emmanuel Macron sur l’avenir de la Corse, R&PS tient à réagir fermement. A Bastia, le gouvernement français a raté son rendez-vous avec le peuple corse et - surtout - avec l’Histoire.

Emmanuel Macron avait l’opportunité d’écrire une nouvelle page des relations entre la République et les territoires, de décliner son « pacte girondin » et de faire rentrer la France dans le XXIème siècle. C’est une occasion manquée, un échec.

L’autoritarisme exprimé par le Président de la République, tant sur le fond que sur la forme, est une réponse inappropriée aux revendications démocratiquement portées par la majorité territoriale de Corse, et plusieurs fois largement validées par le suffrage universel.

R&PS regrette qu’à la demande de « plus de responsabilités et plus d'autonomie » portée par l'exécutif de Corse, Emmanuel Macron n’apporte comme seule solution que « plus d’Etat français».

Le pacte girondin promis par le président en début d’exercice devient une imposture. Rehaussé par la présence provocatrice en Corse de Jean-Pierre Chevènement, il se transforme en un « pacte jacobin ». Le pouvoir central ne s'est pas libéré de ses archaïques réflexes d’Etat colonial. Mais la détermination pacifique et responsable du peuple corse et de ses élus saura ouvrir la voie à l'innovation institutionnelle qui rapprochera enfin les régions de France des critères européens en matière d'autonomie locale ou régionale.

Communiqué de Gustave Alirol, président de " Régions et Peuples Solidaires " .

Les commentaires sont fermés.