Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 31 octobre 2017

LES DEFIS ECONOMIQUES DE L'OCCITANIE PAR JEAN-LOUIS CHAUZY .

Résultat de recherche d'images pour "photos de jean louis chauzy"C’est devant une salle composée de nombreux décideurs économiques et politiques du département, d’ élus et dirigeants des plus grands établissements de l’Ariège, que  Jean-Louis Chauzy, Président du Conseil Economique Social et Environnemental Régional Occitanie (CESER) a donné une conférence sur les défis économiques de l’Occitanie.

La nouvelle région a une vraie capitale, Toulouse, qui abrite les sièges mondiaux de l’industrie aéronautique et spatiale, mais aussi une seconde métropole, Montpellier, rayonnante par ses universités, organismes de recherche et espace culturels, avec à la clé, une réelle complémentarité entre les territoires.

Avec 72 724 km2 pour 5, 6 millions d’habitants et 51 000 nouveaux arrivants chaque année, 40 000 chercheurs et 220 000 étudiants, l’Occitanie se situe parmi les 20 premières régions d’Europe. Un bémol toutefois : le chômage avec de nombreux écarts, que l’on se situe au nord, zone plutôt industrialisée, ou au Sud, où les services sont plus présents.

Le Président Chauzy devait délivrer alors un message essentiel : seul un immense effort de réindustrialisation, de développement des filières, avec le soutien de la recherche et de l’innovation, et seul un effort identique et durable en faveur de la formation des hommes, de l’apprentissage et de l’alternance pourra faire reculer le chômage.

C’est pour cela que les défis de la nouvelle région, de la démographie au vivre ensemble, de la mobilité à la transition écologique, de la cohésion sociale et territoriale à l’émergence des métropoles jusqu’au développement des infrastructures de communication (liaisons ferroviaires, autoroutières, itinéraire européen E9, etc.) devront à présent se traduire en politiques publiques…

Un discours partagé par les participants et le Président de la CCI de l’Ariège, Paul-Louis Maurat qui rappela que l’ambition de la chambre être « référent économique de proximité », comme celle des 13 chambres et des 1400 collaborateurs de la région Occitanie, était d’appartenir à un collectif gagnant au service du développement économique des entreprises et des territoires dans toute leur variété. ( Gazette Ariégeoise )

Écrire un commentaire