Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 19 juin 2017

3 ELU(E)S POUR LA " REPUBLIQUE EN MARCHE " DANS L'AUDE

Les candidats « La République en Marche » transforment dans l’Aude l’essai réalisé au premier tour et s’adjugent au passage un grand chelem qui fera date. Deux de leurs principaux rivaux socialistes évincés au premier tour dont la députée socialiste sortante Marie-Hélène Fabre dans la deuxième circonscription, Alain Ginies candidat officiel du PS et le député sortant (ex PS) Jean-Claude Perez dans la première ; restait seul en lice André Viola. Le président du conseil départemental n’a pas résisté à la coalition formée autour de MIREILLE ROBERT (LREM). La petite conseillère municipale, directrice d’école à Pieusse dans le Limouxin, a devancé son adversaire d’un peu plus de 2 000 voix, franchissant la ligne d’arrivée avec 53,1 % des voix contre 46,9 % pour son rival.

Cette victoire de Mireille Robert sur le patron de l’exécutif marque un tournant dans la vie politique de ce département. Dans la première circonscription, l’universitaire quasiment inconnue,DANIELE HERIN confirme la victoire promise au soir du premier tour. Élue à Carcassonne depuis les dernières municipales, Danièle Hérin a tenu à bonne distance le candidat du Front National. Elle s’impose avec un électorat réduit mais 23 114 voix contre 16 295 pour son rival. Dans la deuxième circonscription, ALAIN PEREA emporte une victoire qui lui était également promise. Ceci malgré la poussée du Front National constatée dans les communes au sud du département, sur le littoral méditerranéen. L’Histoire retiendra avec le grand chelem de LREM et la chute du Parti Socialiste, un taux d’abstention re cord (52 %) qui n’était pas dans l’ADN des électeurs audois.( LA DEPECHE DU MIDI ) .

Écrire un commentaire