Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

lundi, 12 juin 2017

" LES ORIENTS D'OCCITANIE " AVEC A.SURRE GARCIA - 14 JUIN A CARCASSONNE .

Résultat de recherche d'images pour "photos alem surre garcia historien"

Dans le cadre du Total Festum-Arab'Òc,  mercredi 14 juin, à la Maison des Mémoires, à Carcassonne, 18h30 : Conférence- diaporama « Les Orients d’Occitanie », par Alèm Surre Garcia 

Tolosa-Zaragoza : Art mudejar et art gothique occitan pour souligner les interférences de ces deux arts de part et d'autre des Pyrénées entre le XIII° et le XVI° siècle.

En effet, au fur et à mesure de la Reconquista au sud des Pyrénées, les artistes musulmans mettent leur savoir-faire au service des royaumes chrétiens ibériques et notamment du royaume d'Aragon. Apparaît l'art dit mudéjar. Suite à la Croisade dite contre les Albigeois, les ordres monastiques diffusent un art gothique original à partir de Toulouse vers le royaume aragono-catalan. Alèm Surre-Garcia propose cette comparaison inédite comme nouveau volet de sa réflexion sur Les Orients d'’Occitanie.

Bousculant les idées reçues, Alem Surre-Garcia, partant du constat que les Pyrénées constituent un laboratoire d’échanges entre les expériences artistiques occidentales, orientales et africaines, met en relation l’art mudéjar, inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, et l’art gothique occitan, encore trop méconnu. Les phénomènes de résonance au niveau architectural et esthétique entre les clocher-tours d’'Occitanie et les tour-minarets d’'Aragon sont particulièrement évidents :

Comparez les palais-forteresses de la Berbie et de Illueca, les églises fortifiées du Lauragais et celles de la vallée du Jalón, la tour des Jacobins et celle de Muniesa. Laissez-vous conter une nouvelle histoire de l'’art qui va de l’'époque médiévale à l’'époque baroque où Toulouse et Saragosse étaient à la tête de principautés prestigieuses, musulmanes ou chrétiennes.

• Alem Surre-Garcia est né à Carbonne près de Toulouse en 1944. Il est un personnage accompli par sa passion pour l’histoire, plus particulièrement pour les cultures d’Oc. À la fois philosophe, écrivain, conférencier, il fut chargé de mission pour la langue et la culture occitanes au Conseil régional de Midi-Pyrénées de 1990 à 2006. il porte l’héritage des carrefours historiques entremêlés du monde ouvrier des Pyrénées Centrales avec ses fraternités de classe entre montanhòus occitans et émigrés espagnols, mais aussi des temps plus lointains, où se sont croisées les Espagnes juives, arabes, chrétiennes, et l’Occitanie. Il n’a de cesse d’énoncer et de révéler les influences andalouse et mozarabes longtemps occultées sur le patrimoine occitan

Écrire un commentaire