Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

samedi, 25 février 2017

L' OCCITANIE 1ére REGION EN AGRICULTURE BIOLOGIQUE

Résultat de recherche d'images pour "PHOTOS TERRES EN BIO"Question produits alimentaires de qualité il n'y a pas photo.La Région Occitanie-Pyrénées-Méditerranée est première en bien des domaines . On vante avec raison les veaux d'Aveyron et du Ségala, bœuf fermier Aubrac, gascons et limousins, brebis Causse du Lot – tous Label rouge, mais aussi les Blonde d'Aquitaine, la filière Roquefort, les productions caprines (AOP Rocamadour), le Jambon Noir de Bigorre AOC et le Porc Noir de Bigorre AOC… On sait aussi combien les circuits courts que le consommateur apprécie se sont développés sur nos terres gasconnes. Mais peut-être ne mesure-t-on pas encore assez la place prise par l'agriculture biologique en Occitanie au point de lui donner la première de France.

Cette aventure de longue haleine a commencé en 1998, quand Martin Malvy alors président du conseil régional lançait en Midi-Pyrénées un premier programme de soutien au bio alors que déjà, des paysans excédés par leur condition déversaient des tombereaux de fumier devant les préfectures. La même année dans le Gers, département pionnier et classé aujourd'hui champion de France dans ce domaine, l'actuel président du conseil général Philippe Martin allait plus loin en instaurant une aide départementale à la conversion au bio.

+162 % de conversions au bio en 2015

Depuis, le mouvement s'est propagé à l'ensemble du territoire. L'Occitanie s'est approprié le plan Ambition bio (1) porté au plan national par le ministre Stéphane Le Foll et les majorations de 10 % accordées par la région ont fait le reste. Rattrapés par les crises répétitives, de nombreux agriculteurs se sont engouffrés dans la brèche. Et aujourd'hui, les demandes de conversion au bio sont telles que des plafonds ont dû être introduits par exploitation depuis l'an dernier.

Rien qu'en 2015, elles ont augmenté de 108 % dans l'Aude, 579 % en Lozère, 326 % en Ariège, 238 % en Haute-Garonne, 262 % dans le Gers, 812 % dans les Hautes-Pyrénées… Soit une augmentation moyenne pour toute l'Occitanie de 162 %. La même année, l'évolution du nombre d'exploitations a été de 34,1 % dans le Gers, 35,9 % dans les Hautes-Pyrénées, 27 % en Haute-Garonne pour ne citer que les plus importantes. Ainsi, en février 2017, 7 227 producteurs étaient engagés en bio (+732 qu'en 2016).     INFO / LA DEPECHE DU MIDI

Les commentaires sont fermés.