Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

vendredi, 26 août 2016

NOM DE LA REGION/ REPONSE DE MANUEL VALLS AU SENATEUR CALVET

NOM DE LA REGION/ LETTRE DU SENATEUR CALVET AU 1er MINISTRE VALLS

PAIS NOSTRE AVEC LES CATALANS LE 10 SEPTEMBRE A PERPIGNAN .

 PAIS NOSTRE A LA MANIFESTATION CATALANE DU 10 SEPT A PERPIGNAN .
Le mouvement occitan Pais Nostre se reunira le 6 sept à 18 h , à l'Ostal Occitan de Narbonne avec

plusieurs objectifs et , en premier lieu la bataille pour le nom de la grande région ,un mois

avant la décision du Conseil d'état .Pais Nostre sera présent à la manifestation du 10 sept

à Perpignan , pour le nom " Occitanie-Pays Catalan " et pour soutenir la revendication d' un "statut particulier" pour le pays catalan .

En perspective aussi , la préparation, pour le 12 novembre prochain à Narbonne, d'une 

journée consacrée aux Atouts Economiques de la Région , de l'agro-alimentaire et de la

viticulture au tourisme , et de l'aéronautique à la recherche .

Enfin , au cours des semaines à venir, Pais Nostre remettra des banniéres occitanes à

plusieurs entreprises dynamiques qui créent de l'emploi au pays

L' OSTAL DE L' ESCRIVAN JOAN BODON A CRESPIN EN ROERGUE .

Afficher l'image d'origine

Es sus la talvèra qu'es la libertat. Traduit en français, «C'est sur la lisière qu'est la liberté». La phrase est de Jean Boudou ou Joan Bodon selon que vous le prononciez en français ou en occitan, langue natale de l'un des plus grands écrivains en langue d'oc. Décédé le 24 février 1975 en Algérie, Jean Boudou laisse aujourd'hui en héritage ses œuvres et sa maison natale. Situé sur les hauteurs du Ségala, à Crespin, petit village aveyronnais de 300 habitants, trône l'Ostal Joan Bodon (Maison Jean Boudou). Inauguré le 22 mai 2010, Viviane Cayssials et Zélie Theron, hôtes d'accueils, reçoivent aujourd'hui environ 1500 personnes par an, pour une ouverture s'étendant du 1er mai au 30 septembre.

La face cachée de Jean Boudou

«Servir une œuvre et un auteur tout en illustrant la langue occitane de la meilleure manière possible». Tel est l'objectif souhaité par Jérôme Vialaret, président de l'association de l'Oustal Joan Bodon. Un enjeu renforcé par la nouvelle appellation régionale, Occitanie, qui «grâce à cette désormais visibilité officielle par le nom, nous donne l'occasion de susciter un imaginaire dans la tête des gens. De permettre d'affiner la vision occitane grâce à notre lieu» développe Jérôme Vialaret. Car le lieu, laissé en état, permet aux visiteurs de plonger au sein de la vie du romancier, lui qui «malgré ses sombres récits, possédait un côté trufar (N.D.L.R. : moqueur). Révélant un fossé entre son caractère et ses écrits.» La visite longue d'une heure trente, immerge les spectateurs au sein «d'un voyage serein, où il faut prendre le temps d'apprécier chaque animation. Car beaucoup de visiteurs nous posent des questions. C'est très interactif.» Au programme, sept salles retraçant au rez-de-chaussée, les œuvres romancières, contes et autres poésies de l'écrivain avant de découvrir au premier étage, les lieux de vies du jeune Jean Boudou. Entre son passage sur les récits d'anticipation, la fameuse chimère ou ses célèbres contes du Drac (1975), l'Oustal Joan Bodon permet aux petits et grands de (re) découvrir la vie du pionnier de l'Occitanie.

jeudi, 25 août 2016

LES RAISONS DE LA CANDIDATURE DE C. TROADEC A LA PRESIDENTIELLE 2017

22.08.16 Christian Troadec: Les raisons de ma candidature.Les candidats à l’élection présidentielle de 2017 sont nombreux. Ils se ressemblent tous sur un point : ils trouvent normal que le pouvoir soit concentré entre les mains de quelques uns, en un seul lieu.La France est incapable de faire confiance à ses citoyens, à ses territoires, à ses régions à ses communes et communautés de communes.

Je suis candidat pour dire que les choses ne changeront sur le plan économique, social, écologique, culturel, que si l’on réforme en profondeur ce système qui concentre entre si peu de mains tous les pouvoirs.

La plupart de ceux qui « décident » se trouvent à Paris. C’est tout le processus de décision qui est malade du centralisme. Cette maladie gagne aussi les métropoles régionales. Elle touche aussi les médias. Nous sommes le pays le plus centralisé d’Europe en ce domaine. Tout se concentre dans un petit espace ; ce sont les mêmes qui passent d’un monde à l’autre : de la politique à l’économie, de la politique aux médias, des médias à l’économie, de l’économie à la politique.

Je suis candidat pour dire qu’il est temps de faire confiance à toutes les femmes et à tous les hommes qui composent la société, et qui s’organisent là où ils vivent, dans leurs territoires.La région parisienne et ses habitants ne sont pas en cause. Il s’agit de réformer un système qui, à force de concentrer tous les pouvoirs les exerce mal.

Ce centralisme est étouffant et il coûte cher à tous ; aux habitants des régions ainsi qu’aux habitants d’Île de France. Ces derniers subissent les inconvénients d’une mégalopole qui se crée plus de problèmes au quotidien qu’elle n’en résout (transports, pollution, logement, qualité de vie…).Sur nos territoires l’absence d’autonomie entrave la mise en place de solutions innovantes et adaptées aux problèmes auxquels nous sommes confrontés. L’administration centrale, déconnectée des réalités, est toujours méfiante, souvent condescendante et méprisante.

Tous les élus le vivent au quotidien : elle s’arrange pour ne jamais rien lâcher.Notre pays se re-centralise. La dernière réforme des régions n’apporte, ni économies, ni efficacité, ni simplicité. En revanche, elle va détruire des territoires entiers. Tout concentrer à Paris, tout faire converger vers Paris (pouvoirs, aménagements culturels, médias, administration, système centralisé de transports…) coûte cher.

Les autres candidats vous diront que pour assurer l’égalité il faut un système uniforme et centralisé. Si c’était vrai, nous serions les champions de l’égalité ! J’affirme le contraire : les inégalités territoriales accentuent les inégalités sociales (accès à un emploi, accès à la formation, accès à la culture, aux transports de qualité, à un environnement préservé…)Je vous propose de remettre en cause ce système.

Il faut déléguer, faire confiance, aux territoires et aux citoyens. L’égalité c’est le fruit de la solidarité, voulue et organisée par tous et pour tous ; une solidarité sociale, et entre les territoires aussi.Les solutions ne peuvent être les mêmes partout, parce que les problèmes sont différents selon les régions, selon que l’on est au Nord, au Sud, près de la mer, en zone de montage, en zone urbaine ou en territoire rural. Je suis le candidat qui dira clairement que les territoires ne peuvent être traités de façon uniforme.

Laissons-les faire, rendons leur l’initiative, respectons leur identité ! Les grands sujets du moment sont au cœur de nos préoccupations. Ils nécessitent la participation de tous : l’emploi, la juste répartition des richesses et la justice sociale, le logement, la solidarité, la qualité de notre environnement, le changement climatique, la mutation énergétique, les transports, la culture, l’avenir de nos langues régionales, l’urbanisme, la formation, l’Europe, nos relations avec le reste du monde et en particulier les pays pauvres… autant de sujets qui concernent toutes nos régions.

Je suis un élu local, maire de Carhaix, une commune bretonne de 8000 habitants. C’est de façon collective que nous avons défendu le service public (hôpital, maternité) fait venir des emplois et aussi créé un festival de musiques actuelles parmi les plus grands d’Europe (Les vieilles charrues).Nos propositions sont faites pour poser ensemble les bonnes questions, être plus imaginatifs, plus audacieux et plus novateurs aussi.

Remettre le débat politique entre les mains de chacun d’entre nous est le seul moyen pour répondre à ce besoin de diversité et de solidarité qui s’exprime avec plus de force chaque jour.Notre projet est un remède contre les idées noires et le repliement passéiste qui se développent en France comme ailleurs en Europe.Candidat régionaliste, je suis le seul à faire entrer ces idées dans le débat de l’élection présidentielle.

L'ADIU A JORDI CARBONELL , UN ESPER PER L' INDEPENDENTISME .

Pocs dies abans de morir-se, Jordi Carbonell deia a la seva família que l’Onze de Setembre vinent hauria de sortir d’amagat de l’hospital per poder assistir a la manifestació de la Diada. La seva salut ja era molt fràgil, i tot i amb això s’imposava un termini més per a continuar, per a mirar endavant, com havia fet tantes altres vegades aquests últims anys, quan es deia a si mateix, i ho compartia amb familiars i amics, que havia de ser a temps d’arribar a veure un nou besnét, o d’arribar a un nou Sant Jordi o a una nova Diada. Així ho explicava el seu fill Oriol, durant la cerimònia de comiat, al tanatori de les Corts, a un dels referents de l’independentisme i del compromís polític, que es va morir dilluns a 92 anys.

L’anècdota que explicava Oriol Carbonell servia per a exemplificar la tenacitat, la fermesa i el compromís del seu pare fins al darrer moment. Era una lliçó més de tantes com Jordi Carbonell ha deixat com a llegat, a través de les seves paraules, la seva actitud, els seus gests. Quan ara hi ha elements d’incertesa en l’independentisme, amb una Diada amb incògnites en l’horitzó, amb un setembre que es presenta decisiu, alguns dels principals dirigents polítics del país han reivindicat justament l’exemple de Carbonell, el de la seva lluita constant. El president de la Generalitat, Carles Puigdemont, que ha assistit al funeral, ha recordat el consell de Carbonell ‘que no oblidarem mai’, aquell que resumeix la frase que va pronunciar a la Diada del 1976 a Sant Boi de Llobregat i que l’ha fet famós: ‘que la prudència no ens faci traïdors’. ‘Ens ha deixat un exemple de vida, en el seu vessant d’acadèmic i en el de compromís amb el país, i ens ha deixat un somni per acomplir. Serem fidels al consell i intentarem seguir l’exemple, i de ben segur aconseguirem el seu somni’, ha dit Puigdemont en unes declaracions un cop acabat l’acte de comiat.

Durant el funeral, Puigdemont ha estat a la primera fila acompanyat de la presidenta del parlament, Carme Forcadell, i del president d’ERC, Oriol Junqueras, a més de consellers com ara Carles Mundó i Antoni Comín i més dirigents destacats d’ERC (Anna Simó, Alfred Bosch…) i del Partit Demòcrata (Jordi Turull, Marta Pascal i David Bonvehí), a més de la diputada de la CUP Gabriela Serra. A les primeres files de la sala del tanatori on s’ha fet el funeral, plena a vessar, familiars de Carbonell i autoritats polítiques; al fons, un munt de gent que volia acomiadar un exemple de lluita de l’independentisme. I enmig dels uns i dels altres, força inadvertits, els ex-presidents Jordi Pujol i José Montilla. I també Josep-Lluís Carod-Rovira, qui el va conèixer molt bé i va proposar el 1996 que Carbonell fos president d’ERC.

VILAWEB;CAT / AGOST DE 2016

mercredi, 24 août 2016

" CES TOULOUSAINS QUI ONT CHOISI BARCELONE " DANS TOULECO .

Touléco n°27 le Mag - Ces Toulousains qui ont choisi BarceloneDans son numéro 27 de la rentrée 2016 , le journal économique occitan" TOULECO " publie un remarquable dossier sur Ces Toulousains qui ont choisi d'aller vivre et travailler à Barcelone , la capitale catalane .On trouvera aussi dans ce numéro de nombreuses informations sur les entreprises, l'innovation avec les Start up et des portraits d'acteurs de l'économie régionale .

www.touleco.fr

TOULECO / 16, Rue Denis Papin . 31 240 . SAINT JEAN .    

Humeur

Les méandres.jpg

mardi, 23 août 2016

LA FORCE DE L'ECONOMIE OCCITANE , LE 12 NOVEMBRE A NARBONNE

A la suite des colloques autour de la réforme territoriale (Sept 2014 ) et sur la fusion des régions  (Avril 2015 ) , Pais Nostre travaille à l'organisation d'un nouveau Colloque qui aura lieu le samedi 12 novembre au Palais des archevêques de Narbonne .

Le théme, aprés la création de la grande région : la FORCE ECONOMIQUE DE  L'OCCITANIE , avec des chefs d'entreprises de PME et PMI , responsables de coopératives et décideurs régionaux.

Une reunion de préparation se tiendra à l' Ostal Occitan le mardi 6 novembre à 18 heures .

 

 

 

 

lundi, 22 août 2016

PARUTION DU N° 1 DE " SANS TRANSITION " , REVUE DES CITOYENS ENGAGES .

Sans transition n°1 est paru !

" La transition c'est un changement désiré, choisi par les citoyens à l'échelle des territoires . C'est ce trait d'union que la revue " Sans transition " souhaite éclairer tous les deux mois , par des grands reportages, des enquêtes, mais également des interviews et autres portraits d'acteurs locaux qui  s'engagent" écrit l'équipe de cette publication dans ce numéro 1 .

Dans le cahier consacré à l'Occitanie , à noter un excellent reportage sur  La FABRIQUE DU SUD , la coopérative qui produit à Carcassonne les glaces La BELLE AUDE .

.SANS TRANSITION / REDACTION OCCITANIE

1, Rue de Ballainvilliers. 34 OOO . Montpellier / occitanie@sans-transition-magazine.info

dimanche, 21 août 2016

EXIGIR OCCITANIA- PAIS CATALA PER LO NOM DE LA REGION

Cartells promocionals del nom 'Occitània-País Català' i butlletes de votació per a la designació del nom de la nova macroregió francesa. (horitzontal)

Entitats catalanistes de la Catalunya Nord, alcaldes de 147 municipis del Llenguadoc-Rosselló i alts càrrecs del Consell Departamental dels Pirineus Orientals han sumat forces per exigir a l’estat francès que inclogui País Català al nom de la regió que engloba Montpeller i Tolosa. En un front comú inèdit, han ideat una campanya per elevar la reivindicació a les màximes institucions franceses. El primer ministre francès, Manuel Valls, els va rebre en audiència i han demanat una reunió amb el president, François Hollande. A més, presentaran un recurs legal al Consell d’Estat, que s’ha de pronunciar sobre la qüestió abans de l’1 d’octubre. Un dels promotors del text, Joan Becat, crida els catalans a participar a la manifestació unitària convocada el 10 de setembre a Perpinyà per reclamar que la futura nomenclatura representi la catalanitat de part del territori.

Al maig va encetar-se un llarg procés de tria del nom per a la macro-regió que unifica administrativament el Llenguadoc-Rosselló i el Migdia-Pirineus. Amb el 44,9% de suports, l’opció Occitània va imposar-se a la consulta ciutadana, en la qual van poder participar els majors de 15 anys residents al territori. El Consell Regional va ratificar la preferència i va afegir el subtítol Pirineus-Mediterrània. L’última paraula la té ara l’estat francès, que abans de l’1 d’octubre ha de fer pública la decisió final. Pot avalar la nomenclatura pre-escollida o bé optar per una de nova.

La Catalunya Nord confia que la mobilització sense precedents que han endegat al territori tingui els seus fruits, i País Català acabi afegint-se a la designació oficial. ‘No anem contra Occitània, estem a favor de País Català’, resumeix l’acadèmic i activista Joan Becat, que va ser membre del consell de savis que va proposar les opcions portades a votació popular. ‘A l’Estat francès, els departaments i les regions sempre han tingut noms neutres, geogràfics o d’antigues províncies. Ara s’ha optat per un nom identitari, que fa referència a una llengua i una cultura de part del territori. Però a la regió hi ha dues llengües i cultures exposa.

VILAWEB.CAT / 21 -8-2016

OCCITANIA DINS LA FESTA DE LA PRUNA D'AGEN ( 26 , 27 , 28 D'AGOST )

Afficher l'image d'origine


Pel primièr còp, i aurà un taulièr occitan al Grand Pruneau show d’Agen sul Baloard Pedon

Lo divendres 26 d’agost de 6 oras del ser a 11 oras

Lo dissabte 27 d’agost d’11 oras del matin a 11 oras del ser

Lo dimenge 28 d’agost d’11 oras del matin a 6 oras del ser

Tres associacions seràn presentas : OCBI 47, la Jansemineta (calandreta d’Agen e Agenés Tèrra Occitana.

I vendrem de cartas d’identitat occitana, de mapas d’Occitània, de bandièras occitanas ec. e distribuírem de documentacion sus l’occitan, las classas bilingüas, la calandreta d’Agen. Venetz nos veire se podètz. Vos esperam.

Joan-Pèire Alari, encargat de la lenga e la cultura occitanas a la comuna d’Agen

 

samedi, 20 août 2016

ARRETEZ LES IMPORTATIONS DE VINS D'ESPAGNE A BAS PRIX !

ACTION DU SYNDICAT DES VIGNERONS AU PERTHUS EN AVRIL 2016 ( Photo : L'Indépendant ) .

Sous ce titre Henry Garino et Régis Trilles animateurs du Réseau Citoyen pour l'Emancipation Humaine communiquent avec prière d'insérer :

Les importations des vins d'Espagne constituent une véritable provocation pour les producteurs de vins sans appellation à quelques semaines des vendanges alors que les cuves sont pleines. Depuis plusieurs mois les responsables du Syndicat des Vignerons alertent les pouvoirs publics mais les vins d'Espagne continuent de s'étaler sur les rayons de la grande distribution. Nous avons vu un stock de bouteilles à 1,60 euro l'unité dans une grande surface à Carcassonne. Le comportement de la grande distribution est inacceptable qui fait le choix d'accroître ses marges au détriment de la production française et des vignerons. Après des années de galère, la filière sort la tête de l'eau avec une bonne remontée des prix du vin. Il faut que cette situation devienne pérenne pour soutenir tous les efforts du monde vigneron pour la qualité des vins et pour la modernisation des exploitations.

Dans ces conditions tout doit être fait par les pouvoirs publics pour arrêter les importations des vins d'Espagne. tout doit être fait pour mettre en place à l'échelle européenne un système de régulation des prix et des volumes au lieu de pousser les feux de la libéralisation.

" MAR NOSTRA " , UNA CRONICA A ESCOTAR SUS RADIO LENGADOC - 95.5

DSCF0332.JPG" Mar Nostra " , la vida de la Mediterranea , dels païses, dels omes e de la mar " ... es la novèla cronica setmanièra que se pot escotar sus l'antena de Radio Lengadoc ( 95 . 5 ) .

Las tematicas de l'estiu 2016 :

- Retrach de Carles Puigdemont , President de la Generalitat de Catalonha .

- La situacion en Corsèga .

- Lo Parlament de Catalonha aprova la via independentista .

- Secadas , lo mitan païsan en cerca de solucions .

- De toristas a bodre dins los païses del Sud .

La cronica Mar Nostra es signada Joan-Pèire Laval .

vendredi, 19 août 2016

TINTIN EN OCCITAN ... " LOS CIGARROS DEL FARAON " A LEUCATA .

 
Tintin et Milou dans l'exposition de Sommerset House à Londres © Hergé

 


Les Cigares du Pharaon se lisent désormais en occitan. Sous le titre : "Los cigarros del Faraon". Le quatrième album d'Hergé traduit en langue d'oc sort , pour  la grande exposition Tintin programmée à Port- Leucate dans l'Aude.

Couverture los cigarros del faraon